menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Ces enfants victimes de négligence

Quand un enfant nait, tous ont le souci de lui offrir ce qu’il y a de mieux pour lui. La très grande majorité des parents donnent à leurs bambins les soins adéquats, une éducation positive et de l’amour de façon inconditionnelle. Malheureusement, pour certains, ce rôle est plus difficile. Dû à un manque de ressources, un manque de connaissances parentales ou des difficultés personnelles, certains enfants ne reçoivent pas les soins nécessaires à leur bon développement. Ces enfants pourraient, à un moment au cours de leur parcours préscolaire, être intégrés dans votre service de garde. Vous serez alors confrontée à cette problématique, à ces enfants victimes de négligence. On ne se cachera rien, ces enfants seront confrontés à de nombreux défis… et vous aussi!

 

Une brève description de la négligence…

La négligence… voilà un sujet dont on pourrait parler pendant très longtemps. De nombreuses études sur le sujet ont vu le jour dans les dernières années. On étudie les impacts chez les enfants, on essaie de dépister de plus en plus tôt, on crée des programmes pour aider ces familles, etc. La négligence est la forme de maltraitance la plus signalée auprès des centres jeunesse. Elle se définit comme étant une absence de gestes appropriés pour assurer la sécurité, le développement et le bienêtre de l’enfant. On la repère de manière indirecte, c’est-à-dire en observant les conséquences chez l’enfant.

 

Les conséquences à long terme sont nombreuses pour l’enfant. L’enfant peut éprouver des retards de développement, le lien d’attachement est peu présent, il y a des risques pour sa santé, un retard de croissance, de l’agressivité, de l’hyperactivité, etc. Plusieurs conséquences s’ajoutent à cette liste. Celles-ci auront un impact important chez l’enfant à long terme.

 

Le dépistage

Votre rôle premier auprès de ces enfants est le dépistage. Certains indices devraient sonner une petite cloche et vous amener à vous questionner :

  • Manque constant d’hygiène
  • L’enfant semble avoir toujours faim
  • Vêtements inadéquats pour la saison
  • Maladies et blessures non traitées
  • Refus de consulter un professionnel de la santé
  • Manque de stimulation, retard développemental
  • Et plusieurs autres…

Un seul et unique indice ne mène pas nécessairement à la conclusion que l’enfant est victime de négligence. Cependant, une accumulation d’indices dans un certain délai peut vous pousser à vous poser des questions. Il se pourrait aussi que la famille soit dans une période plus difficile, mais que sa situation ne laisse pas nécessairement croire qu’il y a négligence. Par exemple, un deuil, un divorce ou une perte d’emploi peut amener les parents à être moins aptes à subvenir aux besoins de leur enfant de façon optimale temporairement.

 

Comment intervenir? Quoi faire?

Vous avez dans votre groupe un enfant pour qui vous avez des inquiétudes… quoi faire maintenant?

  1. Observer et prendre des notes. Noter des faits observables et mesurables le plus précisément possible.

  2. Si vous avez assez de doutes, faire un signalement à la direction de la protection de la jeunesse. Quand vous travaillez auprès des enfants, vous êtes dans l’obligation de signaler toute situation de compromission qui pourrait affecter un enfant.

  3. Créer le lien avec les parents. Apprendre à leur faire confiance malgré leurs difficultés. Il sera alors plus facile d’aborder certaines craintes face au développement de leur enfant.

  4. Créer un lien avec l’enfant. Il a besoin de vous pour lui assurer un cadre de vie stable et constant pendant les journées qu’il passe avec vous, au service de garde.

  5. Parler de vos inquiétudes avec votre supérieur. Ensemble, évaluer la situation et les pistes d’intervention à envisager.

  6. Être respectueuse… Malgré tout ce que vous pouvez observer, malgré vos doutes et inquiétudes, il est important de demeurer respectueuse envers les parents. Vous devez travailler ensemble pour le bien de l’enfant en premier.

  7. Verbaliser le tout, discuter de vos frustrations avec vos collègues de travail, votre supérieur. Ces situations ne sont jamais faciles. Elles peuvent provoquer des réactions émotives. Vous aurez peut-être envie d’en discuter avec quelques personnes de confiance.

Peu importe les difficultés rencontrées, dites-vous que vous faites ce travail pour le bienêtre des enfants. Vous serez surement une personne très significative pour un enfant victime de négligence; vous lui donnez un bon coup de pouce dans la vie.

 

Je vous laisse une suggestion de document à consulter qui pourrait grandement  vous aider. Faire un signalement c’est déjà protéger un enfant :  Faire un signalement au DPJ.

 

Maude Dubé,
éducatrice spécialisée

 


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top