menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


S’ennuyer pour jouer et pour créer!

Accompagner les enfants vers le jeu

 

L’idée d’écrire ce texte m’est venue à la suite d'une conférence que j’ai donnée dans une école primaire sur l’anxiété chez les enfants. À la fin, une éducatrice est venue me voir pour me dire qu’elle trouvait bien que je recommande le jeu libre chez les enfants, mais qu’il faudrait expliquer aux parents ce que c’est. Elle avait constaté que plusieurs enfants ne savent plus comment jouer autrement que devant un écran.

 

S’ennuyer pour créer

En effet, les enfants me disent régulièrement que lorsqu’ils n’ont rien à faire, ils prennent leur écran et jouent ou le regardent passivement. L’accessibilité aux écrans est tellement facile et rapide. Malheureusement, on oublie qu’on surcharge certaines parties du cerveau tout en négligeant d’autres parties qui sont nécessaires à la concentration, à la mémoire, à la réflexion et à la créativité. Pourtant, ce sont des éléments qui permettent la recherche de solutions lorsqu’on fait face à un problème de la vie.

 

C’est vraiment face à l’ennui, face au vide, que nait la créativité. C’est alors que les connexions au niveau du cerveau droit se développent. Il faut donc laisser du temps aux enfants pour ne rien faire, des moments où rien n’est organisé et surtout, pendant lesquels les écrans sont rangés (ou tout au moins éteints)! On place alors des jeux à la disposition des enfants, mais pas n’importe lesquels, ceux qui stimulent la créativité et le jeu symbolique.

 

On peut donc, entre autres, offrir :

  • du papier, des crayons, des ciseaux, de la colle et autres objets pour bricoler;
  • des blocs de construction;
  • des figurines, des voitures, des camions, des marionnettes;
  • un bac de vêtements pour se déguiser;
  • de la pâte à modeler (ou de la pâte à sable);
  • des livres et des cahiers d’activités ou d’autocollants;
  • des jeux de cartes;
  • un bac à sable;
  • du matériel de création (bracelets, tricot, couture…);
  • des images d’histoires à raconter;
  • des instruments de musique;
  • etc.

Soutenir et accompagner les enfants

Il faut aussi soutenir l’ennui des enfants, accepter pour un moment de les entendre répéter qu’ils s’ennuient et qu’ils n’ont rien à faire, et ce, tout en les laissant tourner en rond. Les enfants apprennent aussi très bien par l’exemple lorsqu’ils vous voient « ne rien faire » pendant quelques minutes ou encore lorsque vous ne faites qu’être avec eux.

 

Comme je rencontre des enfants en thérapie, je constate que certains ont perdu le sens du jeu. D’autres n’ont jamais eu l’occasion de le développer. Le simple fait de se retrouver dans un lieu où il n’y a pas de stimulation, mais où des jeux de créativité sont à leur disposition, peut permettre aux enfants de développer le sens du jeu. Certains enfants ont besoin d’une légère aide de ma part; je dois alors soit proposer un jeu, soit essayer de jouer avec eux. J’aime bien le jeu du « squiggle » pour provoquer la créativité. Il peut être fait à tout âge. Je fais un gribouillis sur une feuille et je demande à l’enfant d’inventer un dessin (et une histoire pour l’effet thérapeutique) à partir des lignes et de ce qu’il imagine. C’est un peu comme lorsqu’on voit des formes à partir des nuages. Ici, tout est possible! On ajoute des lignes, on dessine par-dessus… Bref, il ne s’agit pas d’un concours du plus beau dessin, il s’agit d’inventer tout simplement!

 

Et encore d’autres suggestions…

Voici d’autres suggestions pour vous aider à développer la créativité et les connexions au niveau du cerveau droit :

  • Faire réfléchir les enfants sur les questions qu’ils posent plutôt que de leur donner une réponse immédiate. Vous pouvez leur demander : « Qu’est-ce que tu en penses toi? »
  • Questionner les enfants durant une lecture ou un film sur ce qu’ils imaginent qu’il va arriver.
  • Demander aux enfants d’imaginer la fin d’une histoire ou même de leur rêve.
  • Inventer une histoire ensemble ou en groupe, à tour de rôle.
  • Créer un dessin où, chacun à leur tour, les enfants y ajoutent des détails pour un temps déterminé. Admirer le résultat final tous ensemble.

Lorsque j’étais éducatrice à la petite enfance, je partageais régulièrement des textes ou les remettais directement à tous les parents quand j’avais identifié un besoin, et ce, chez un parent, chez un enfant ou dans l’ensemble du groupe. N’hésitez pas à afficher ce texte dans votre service de garde ou à le partager!

 

Bonne créativité!

 

Jeu de cartes sur la connaissance de soi

 

Nathalie Parent

Psychologue, auteure, conférencière et formatrice

www.nathalieparentpsychologue.com


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Nathalie ParentNathalie Parent

Nathalie Parent est psychologue et auteure de plusieurs livres traitant l’enfance et la famille. Elle pratique la psychothérapie auprès des enfants (avec la thérapie par le jeu), des adolescents, des adultes, des couples et des familles. Elle intègre plusieurs approches afin de répondre adéquatement aux besoins de chacun. Chargée de cours à l’Université Laval, elle a agi à titre d’éducatrice ainsi qu’enseigné à des étudiantes en Techniques d’éducation à l’enfance. Elle a aussi supervisé ces dernières dans différents milieux de garde. Elle se consacre maintenant à sa pratique de psychologue, à l’écriture, à la création d’outils pédagogiques et au partage de ses apprentissages à travers des conférences, formations et supervisions dans différents milieux de travail dont les milieux de garde et les écoles.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top