menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Le partage avec les tout-petits

Que penser du partage chez les enfants en bas âge?

 

Cette question en est une que toute éducatrice devrait se poser. Dans le cadre de mon travail d’éducatrice, j’ai souvent entendu des adultes demander à de jeunes trottineurs de partager un jouet quelconque. Malheureusement, le partage est une habileté que les enfants acquièrent seulement de façon progressive. Cette notion de partage demande du temps et de la patience de la part des éducatrices, car nous ne pouvons parler de partage entre les enfants qu’à partir d’environ 4 ans.

 

Avant l’âge de 2 ans, les petits sont en grande partie centrés sur eux-mêmes. Ils en sont à la découverte de leur propre identité et de plus, puisqu’ils se trouvent dans la période égocentrique, ils réussissent à comprendre ce qui se passe autour d’eux d’un seul point de vue : le leur. Durant cette période, on voit le jeu du « va-et-vient » où les enfants tendent un jouet à un de leurs pairs ou à l’adulte et le reprennent aussitôt. Les enfants ont aussi tendance à faire cela avec de la nourriture; ils la tendront à l’adulte pour ensuite la reprendre. Lorsqu’ils voient un objet qui leur semble intéressant, ils l'accaparent, même si le jouet en question se trouve dans les mains d’un autre enfant. L’éducatrice pourra donc intervenir dans ces moments pour mettre des mots sur l’action tout en remettant à l’autre le jouet lui appartenant. De cette façon, elle contribue à l’acquisition des premières notions de partage.

 

Durant cette période, il est important d’assurer l’accès à un même jouet en ayant plusieurs exemplaires des jouets les plus populaires. Le but est de pouvoir offrir à un enfant qui convoite le jouet d’un de ses amis le même jouet ou un jouet similaire. Cela viendra diminuer de beaucoup les interventions avec les tout-petits. Avec les poupons et les trottineurs, il est donc important d’avoir plusieurs exemplaires des mêmes jouets plutôt que plusieurs jouets distincts.

 

Par la suite, on retrouve la notion du jeu parallèle. Celle-ci est présente vers l’âge de 18 à 24-36 mois. À cette étape, les enfants aiment jouer à un même type de jeu et jouer les uns près des autres, mais il y a peu ou pas d’échanges entre eux. Par exemple, plusieurs enfants pourraient se trouver dans le coin cuisine, mais chacun serait concentré sur son propre jeu. Même si celui-ci peut être semblable au jeu des autres, il est fort probable que les enfants n’interagissent pas. Cette même scène serait différente chez les enfants âgés de 4-5 ans; plusieurs enfants se trouvant dans le même coin de jeu auront des échanges et on verra de nombreuses interactions, des buts communs, du partage, etc.

 

C’est par le jeu que les tout-petits vont acquérir des habiletés pour développer la notion de partage.

 

Comment les aider à développer des habiletés dans le but d’en venir au partage?

  • En premier lieu, prévoir de l’espace dans vos différents coins de jeu pour permettre aux enfants de pouvoir jouer côte à côte et ainsi éviter quelques prises de bec reliées au manque d’espace.
  • Par la suite, offrir un même jouet en quantité suffisante ou avoir plusieurs jouets similaires pour pouvoir offrir des choix lorsque des conflits surgissent parce que les enfants veulent le même jouet.
  • Mettre des mots sur les petits conflits impliquant le partage. Par exemple, vous pourriez dire : « Je sais que tu aimes beaucoup le camion bleu, mais c’est Mathis qui joue avec actuellement. Regarde, j’ai trouvé un autre camion bleu qui ressemble beaucoup à celui de Mathis. » De cette façon, vous aiderez les plus petits à comprendre ce genre de situation.
  • De plus, utiliser et mettre l'accent sur les pronoms suivants : son, à lui, le sien, etc. 
  • Vous pouvez aussi, en tant qu’éducatrice, agir comme un modèle en partageant vous-même volontairement. De cette façon, les petits auront un bel exemple sur lequel s’appuyer.
  • Vous pouvez aussi utiliser un soutien visuel tel qu’une marionnette pour venir donner l’exemple du partage. Cette approche fonctionne très bien avec les trottineurs.

En conclusion, nous ne devrions pas demander aux poupons et aux trottineurs de partager avec leurs pairs. Nous devrions plutôt miser sur des interventions qui mettront l'accent sur les notions de partage qu’ils vont acquérir tranquillement en vieillissant.

 

Isabelle Rainville


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

PROGRAMMATION 2021


Publicité


Auteur

Isabelle RainvilleIsabelle Rainville

Avec plus de 26 années à son actif avec les poupons et les trottineurs en CPE, Isabelle est une éducatrice d’expérience. 

Passionnée de la petite enfance, elle partage maintenant son temps entre la pouponnière et son nouveau rôle d’agente en soutien pédagogique. 

Elle est bien heureuse de se joindre à l’équipe educatout. 




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top