menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Écrire une programmation pour les poupons et trottineurs

Quelques points importants à ne pas oublier pour créer une belle programmation adaptée aux tout-petits.

  • Les poupons et trottineurs utilisent leurs sens pour explorer et apprendre.
  • Leurs  jeux d’exploration sont des jeux individuels. Ils jouent de façon « parallèle » (un à côté de l’autre).
  • Ils apprennent en répétant leurs actions et aiment refaire les mêmes mouvements pour bien acquérir diverses connaissances.
  • A cet âge, les enfants apprennent à leur rythme. Ce rythme peut être différent d’un enfant à l’autre, même s’ils ont le même âge (surtout avant 2 ans). Un poupon peut développer son langage plus rapidement et être un peu plus lent côté moteur et vice versa.
  • Les trottineurs s’ouvrent davantage au monde qui les entoure en explorant un peu plus loin. Leur entourage s’agrandit. Par exemple, ils sont curieux de découvrir leur quartier.

L’observation

À mon avis, le point important pour construire une programmation adaptée à chacun est de les observer en action. En retrait, on regarde et on cherche à identifier leurs intérêts, leurs capacités, leurs forces et leurs besoins à travers leurs jeux et leurs mouvements. On prend des notes.

 

Une programmation selon les intérêts et besoins des tout-petits
On sera ensuite capable de dire qu’Hugo recherche beaucoup le contact avec ses pairs (socioaffectif) et que Coralie a un grand besoin de se déplacer (sensorimoteur), mais qu’elle n’y arrive pas. Cela servira alors de piste pour créer quelques activités adaptées à ces enfants.

 

Suivre un thème
Cela peut être inspirant de suivre un thème dans la mesure où celui-ci répond aux besoins des enfants en bas âge. Si on fait un thème sur les lions, mais que les poupons et même les trottineurs n’en ont jamais vu, l’impact du choix ne sera pas aussi fort que si on choisit d’explorer les chats par exemple. Les tout-petits savent que les chats sont doux, qu’ils miaulent, qu’ils courent, etc. Ce thème suscitera donc un intérêt marqué.

 

Alors, on observe nos poupons pour déterminer leurs intérêts et bâtir une programmation sur des thèmes qui les touchent.

 

Combien d’activités proposer?
On choisit quelques activités pour nos poupons. Il est inutile d’en avoir beaucoup. On n’oublie pas que les poupons aiment la répétition. Le fait d’explorer plusieurs fois les mêmes activités au cours de la semaine permettra à ceux-ci de bien les intégrer. Notre bac de manipulation rempli de plumes, par exemple, peut être sorti plus d’une fois. On varie la musique et l’éclairage et on ajoute des pots à remplir afin d’offrir une variante

 

Des activités simples ou élaborées?

On choisit des activités simples, des activités d’exploration. De cette manière, les activités ne nécessiteront pas toujours notre présence, c’est-à-dire que nous soyons à coté d’eux. On peut, par exemple, changer une couche dans le local pendant qu’un poupon joue avec des bouteilles sonores maison.

 

S’adapter aux imprévus
Une nouvelle intégration d’un tout-petit, des enfants qui ont la grippe, un bébé qui « fait une dent »… voilà quelques exemples de choses qui peuvent perturber la routine et vos programmations. Peut-on mettre les activités proposées de côté? Certainement. On s’adapte et on choisit alors des activités plus simples. Ce sont les besoins des tout-petits qui comptent.

 

Un thème selon leur développement
On tient compte du développement des enfants. À cet âge, les acquisitions peuvent varier énormément entre un petit poupon et un trottineur… On doit connaitre le stade du développement de chacun et choisir des activités qui s’y rattachent.


Exemple :

Un trottineur qui apprend à sauter s’amusera à attraper des bulles de savon. Le poupon qui ne se déplace pas aimera observer ce dernier et le voir les attraper. Il tendra sa main à son tour.


Un enfant de 11 mois qui apprend qu’un objet existe encore une fois caché (permanence de l’objet) aimera jouer à couvrir son ourson avec une couverture, mais le petit de 6 mois préfèrera se blottir contre celle-ci…

 

Deux liens antérieurs touchant la présentation des jouets : et les bacs. Ils sauront peut-être vous intéresser.

 

Chantal Millette


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

PROGRAMMATION 2018


Publicité


Auteur

Chantal MilletteChantal Millette

Chantal est une éducatrice passionnée. Pendant 6 ans elle a travaillé en garderie auprès des poupons; « Un coup de foudre » qu’elle se plaît à dire. Elle vous propose des activités adaptées et choisies spécialement pour ce groupe d’âge. Chantal possède aussi son propre site internet, la boîte des bébés; un site dédié aux intervenantes en pouponnière.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top