menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Quelques idées pour faciliter votre travail avec les trottineurs

On se demande alors comment de si jolis petits poupons peuvent tout à coup mordre, taper, grimper partout et surtout, ne pas écouter.

 

On entend souvent dire que le groupe des 18 mois-2 ans et demi est un groupe difficile. Certaines affirment que le comportement des enfants dans le groupe des 2 ans ressemble beaucoup à celui des adolescents, c’est-à-dire un comportement d’opposition.

 

Voici ma théorie :

 

La découverte d’un nouveau monde
Le premier travail des poupons (0-15 mois) est avant tout de se découvrir. Ils ne se déplacent pas beaucoup. Ils explorent ce qui les entoure : le local et la maison. Ils apprennent aussi à connaitre leurs parents et leur éducatrice. Cela leur suffit, car ils se sentent en sécurité.


Tout à coup, ils apprennent à marcher. Comme ils ont fait le tour de leur petit monde, ils deviennent des explorateurs curieux. Ils cherchent à entrer en contact avec les autres. Ils doivent, pour y arriver, acquérir un peu d’autonomie et de confiance en soi. On dirait qu’a cet âge, ils ne tiennent pas en place, ils ont tant de choses à explorer. C’est pourquoi ils ont besoin de bouger et grimper. Ils ne restent pas assis longtemps à la même place.

 

La découverte des autres

Pour socialiser davantage, ils ont besoin de découvrir de nouvelles personnes. Le voisin devient soudainement intéressant. Un enfant de cet âge pourrait traverser la rue sans regarder pour aller le voir.

 

Entrer en contact avec les autres est difficile pour les tout-petits qui sont encore dans le stade du jeu parallèle. À cet âge, les enfants ont encore de la difficulté à comprendre les sentiments des autres. Ils ont pourtant besoin de s’exprimer. Ainsi, ils peuvent mordre pour dire à un ami de ne pas toucher à leur jouet.

 

Quelques idées pour travailler avec les trottineurs

 

Des interventions répétitives, mais importantes

C’est l’âge où l’on répète constamment les consignes. Vous devrez souvent dire : « Ne mords pas. », « Dis-le avec des mots. » ou encore « Dis-lui, c’est à moi. »

 

C’est l’âge où l’on doit davantage reformuler les sentiments des enfants, par exemple en disant : « Tu es fâché parce qu’il a pris ton jouet? Dis-lui que tu n’aimes pas ça! »

 

Il est aussi important d’utiliser des consignes positives. Entre autres, vous devrez dire : « On marche dans le local. » plutôt que « On ne court pas! »

 

Jeux moteurs
Créer des activités qui permettront aux enfants de bouger et ce, plusieurs fois par jour. Prévoir des activités pour grimper, sauter, courir…. Si votre local est très grand, c’est normal que les enfants courent partout; ils en ont besoin. Déplacer vos meubles pour créer des barrières au lieu de laisser le local avec un grand espace vide idéal pour la course au centre. Sortir dehors souvent avec les enfants. Utiliser le corridor est aussi une belle idée. Créer des jeux de parcours et jouer avec des tunnels et des ballons. Inviter les enfants à danser.

 

Jouer par imitation
Comme vous l’avez clairement expliqué dans votre lettre, les enfants de cet âge imitent les comportements des autres, les bons et les moins bons. Ils apprennent ainsi. Il faut garder en tête que les trottineurs cherchent à comprendre en copiant le monde qui les entoure.

 

Taper sur la table produit un son qui est intéressant à imiter. Sortir des tambours peut répondre au besoin des enfants. Vous amuser à les faire bouger en leur demandant d’exécuter différents gestes. Regarder un chat et vous étirer comme lui et encourager les enfants à imiter des sons d’animaux.

 

Temps de concentration court

Comme vous le disiez, à la table, les enfants se lèvent rapidement. Est-ce parce que les activités les intéressent plus ou moins? Sont-elles bien adaptées à leurs capacités? Ont-ils simplement un grand besoin de bouger? Garder en tête que le temps de concentration des enfants de cet âge peut être de 5 minutes, 8 minutes tout au plus. Apporter des variantes à vos activités pour les prolonger. Si cela ne fonctionne pas, changer tout simplement d’activité.

 

Activités en sous-groupes
Installer dix enfants qui participent tous à la même activité à la table peut fonctionner dans le groupe des 4 ans. Cependant, dans le groupe des trottineurs, c’est parfois difficile, puisque les enfants de cet âge sont encore en jeu parallèle. Organiser des jeux libres et proposer un jeu de table. Ceux qui veulent participer viendront. Les enfants sont des explorateurs curieux; ils s’intéresseront à la pâte à modeler, aux crayons, au papier à déchirer… Oublier les petits modèles de bricolages mignons, ils ne sont pas rendus là! La peinture demande beaucoup de supervision et de préparation. Est-ce vraiment le meilleur choix d’activité à faire avec dix trottineurs?

 

Petite note pour vous : J’espère que vous n’êtes pas seule à vous occuper de dix trottineurs… Vous devriez être deux. Au Québec, le ratio est 1 éducatrice pour 8 enfants de 18 mois. Personnellement, je pense que l’idéal serait 1 éducatrice pour 6 enfants. Si vous êtes deux, vous pouvez facilement vous séparer quelques fois dans la journée pour offrir une activité dans un local et une autre dans le corridor ou encore dans un autre local libre.

 

Organiser votre local
Placer des jouets variés à la disposition des enfants et ce, en nombre raisonnable. Autrement, vous allez passer votre temps à ramasser. Par contre, vous pourriez créer plusieurs bacs de jouets sans trop mettre de jouets dans chacun. En fait, il est préférable d’offrir juste assez de jouets… Penser à avoir un bac de gros blocs, un bac d’autos, un bac de vaisselle, etc. Les bacs, lorsqu’ils sont rangés, ne doivent pas être accessibles pour les enfants. Sortir un bac à la fois. Quand l’intérêt pour le contenu de ce dernier diminue, le ranger avec les enfants et en sortir un autre.

 

Si vous sortez des balles, par exemple, vous assurer que chaque enfant pourra en avoir au moins une. Un manque de matériel peut créer des conflits.

 

Quelques petites activités gagnantes avec ce groupe d’âge

Trouver des activités gagnantes que vous sortirez lors de journées plus difficiles pour changer le centre d’intérêt des enfants. Voici des exemples :

  • De petits balais à main (sans manche) et des porte-poussières.
  • De petits sacs contenant des objets ou des images à cacher. Les enfants aimeront vider les sacs et glisser le tout à nouveau à l’intérieur des sacs encore et encore.
  • Des déguisements qu’ils pourront enfiler eux-mêmes ainsi que des chapeaux avec un miroir.
  • Des activités pour bouger, par exemple de petits foulards légers et de la musique.
  • Avec supervision, des plumes pour se chatouiller et à lancer dans les airs.
  • Des instruments de musique.
  • Dessiner de différentes façons (feuille au mur, au sol, dans le corridor, dehors).

En terminant, vous aurez effectivement besoin de patience et d’organisation. Parfois, il nous en manque un peu… Dites-vous alors que demain sera un jour nouveau!

 

Chantal Millette
Éducatrice


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

PROGRAMMATION 2018


Publicité


Auteur

Chantal MilletteChantal Millette

Chantal est une éducatrice passionnée. Pendant 6 ans elle a travaillé en garderie auprès des poupons; « Un coup de foudre » qu’elle se plaît à dire. Elle vous propose des activités adaptées et choisies spécialement pour ce groupe d’âge. Chantal possède aussi son propre site internet, la boîte des bébés; un site dédié aux intervenantes en pouponnière.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top