menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


10 trucs simples pour gérer efficacement une crise

Avec les enfants, la gestion des colères et des crises est inévitable. Les petits caractères parfois explosifs et des phases de développement qui amènent les enfants à s’affirmer et à s’opposer font en sorte que, à un moment ou un autre, vous devrez savoir gérer efficacement les crises. Elles ne sont jamais agréables, soyons honnêtes. Elles peuvent également nous faire perdre nos moyens. On peut se sentir prises au dépourvu et ne pas savoir comment gérer le tout. Comme je le dis souvent, il vaut mieux être préparée. Ce sentiment d’avoir dans nos poches des outils efficaces nous permet « d’agir » face à un comportement au lieu de « réagir ».

 

Quand on aborde la gestion des crises, il y a deux volets : celui de l’enfant et celui de l’adulte. Il est important de savoir comment on se sent et comment on gère les crises chez les enfants, car cela a un impact important. La fréquence, la durée et tout le climat sont très influencés par les interventions de l’adulte. Un adulte qui se fâche ou s’épuise à gérer une crise ne sera d’aucune aide pour un enfant en crise.

 

Alors, que faire pour aider un enfant en crise? Comment intervenir pour que vous, chère adulte, ayez un sentiment de contrôle qui viendra diminuer ou apaiser l’enfant en crise? Voici quelques trucs simples à appliquer :

 

Écoutez les signaux d’alarme avant l’explosion de colère

Avant une crise, vous pourriez observer certains signaux qui indiquent qu’une colère est imminente : un ton de voix qui monte, une agitation, un début de conflit, etc. Ces signaux sont importants à déceler. Dès que vous les remarquez, vous pouvez intervenir afin de désamorcer la « bombe » en voie d’exploser.

 

Chuchoter

Dans une crise, autant chez l’enfant que chez l’adulte, le ton de voix peut parfois être assez élevé. Chuchotez au lieu d’élever la voix. Cela amènera peut-être l’enfant, par modèle, à faire de même… Du moins, l’enfant sera moins enclin à crier ou à parler très fort. Si cela n’a pas d’impact sur l’enfant, chuchoter pourra au moins vous permettre d’éprouver un sentiment de calme, un sentiment qui est nécessaire pendant la gestion d’une crise.

 

Faire des signes au lieu de parler

Faire un « stop » de la main, placer un doigt sur la bouche pour faire diminuer le ton de voix, toucher l’enfant pour diminuer la tension… Tous ces signes peuvent être importants. Ils n’éteindront peut-être pas la crise, mais du moins, ils diminueront les décibels dans le groupe lors d’une crise.

 

Faire une pause

Si la crise vient trop vous chercher, placez l’enfant en sécurité et retirez-vous de la situation. Faites une pause, respirez 3-4 fois et reprenez votre calme. Un adulte qui s’énerve ou qui se sent lui aussi mal ne fera qu’augmenter la colère de l’enfant.

 

Changer l’énergie du moment

Une fois une crise d’émotion explosée, on peut sentir l’électricité dans l’air pendant un bon moment. Le risque qu’une nouvelle crise survienne est assez élevé. Changez l’atmosphère : changez d’activité, changez l’ambiance, faites bouger les enfants pour leur permettre d’extérioriser leur colère ou leur surplus d’énergie, tamisez les lumières, proposez un jeu calme, etc.

 

Enseigner et utiliser des moyens pour se calmer

Très souvent, les enfants ne savent pas comment gérer leurs crises. Ils sont alors aux prises avec un amalgame d’émotions, mais ne savent pas quoi faire avec tout cela. Enseignez aux enfants des moyens pour se calmer : un coin calme, des coussins, de la musique douce, des respirations, des balles antistress, etc. Ce sont tous des moyens qui peuvent aider les enfants et l’adulte à retrouver leur calme.

 

Faire des câlins

Les câlins sont toujours d’un grand réconfort. Parfois, le simple fait d’offrir de l’amour aux enfants diminuera considérablement les crises. Lors d’une crise, prenez l’enfant dans vos bras s’il est disposé à le faire et bercez-le. Pour certains, les câlins diminueront de beaucoup les émotions qui bouillent.

 

Éliminer les tensions en bougeant

L’activité physique est un moyen efficace d’éliminer les tensions et les émotions négatives. Lorsqu’il y a de l’électricité dans l’air, faites bouger les enfants. Cela n’a pas besoin d’être de grandes activités. Sauter, bouger, danser… Ces mouvements pourront aider les enfants (et l’adulte) à diminuer la tension ressentie.

 

Établir un plan de match pour la gestion de colère

Vous avez besoin d’avoir en main une façon de faire efficace qui vous donnera une ligne de conduite. Lors d’une crise, vous devez « agir » au lieu de « réagir » au comportement de l’enfant. Prenez un crayon et un papier et écrivez quelques étapes à respecter. Vous pourriez même les imager et expliquer votre plan de match aux enfants.

 

Travailler les pensées négatives

Les pensées négatives auront un impact considérable sur votre corps et sur vos émotions. Travaillez ces pensées, transformez-les pour les rendre positives et respirez. Vous vous sentirez alors en plein contrôle face à vous-même et par ricochet, face à la situation.

 

On espère toujours ne pas avoir à gérer de telles crises et colères, mais lorsqu’elles sont inévitables, ayez ces trucs en tête. Ils vous aideront grandement à passer au travers de ces petites vagues émotives.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top