menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Le grand ménage de KiotoKioto

Au pays du soleil levant, Kioto vit heureux dans son immense maison près du lac Otaru avec ses parents, ses frères et ses sœurs.

 

L’harmonie et la bonne entente de la famille sont brisées seulement parce que Kioto ne respecte pas les consignes d’hygiène de la famille.

 

Kioto est-il trop occupé ou distrait? Ne se rend-t-il pas compte qu’il est malpropre? Malgré l’éducation qu’il a reçue, malgré le travail de sa maman pour prendre soin de la maison, Kioto ne se préoccupe jamais de la propreté.

 

Il a toujours une bonne excuse. Pourquoi changer de vêtements?  Pourquoi ranger ses jouets? Il dit : « Oups! je n’ai pas le temps! Mon ami veut jouer avec moi. » D’autres fois, il dit : « Je suis trop fatigué, je le ferai demain, promis maman. » Lorsqu’il est temps de prendre son bain, on entend : « Pourquoi dois-je encore prendre un bain? » Ensuite, il trouve toujours l’eau trop chaude ou trop froide.

 

Dans sa chambre, c’est le fouillis total. Si Kioto cherche sa flute ou son nouveau cheval de bois, il doit déplacer des tonnes d’objets et souvent, il ne trouve pas ce qu’il cherche.

 

Les parents de Kioto sont désespérés. Ils disent : « Notre maison est si jolie et si agréable. Nous aimons porter des vêtements propres et coquets. Quand notre petit Kioto va-t-il comprendre que chacun doit prendre la responsabilité de son hygiène personnelle? »

 


 

La sœur de la maman de Kioto, tante Omura, vient passer quelques jours en visite à la maison près du lac. C’est une femme coquine et rusée qui a plusieurs tours dans son sac. Tante Omura se rend bien compte que tout est propre et bien rangé dans la maison, sauf en ce qui concerne son neveu. Elle a une conversation secrète avec les parents de Kioto avant de repartir dans son village.

 

Après son départ, plusieurs choses changent doucement dans la maison. Les planchers ne sont plus lavés. Personne n’enlève ses souliers pleins de boue. Maman porte la même robe depuis 3 jours.  Il y a des traineries partout dans la maison, plus de chaises pour s’assoir, des draps dans la cuisine et des paniers de vêtements sales au salon. Enfin, la douche et la baignoire ne servent à rien. 

 

Au début, Kioto ne remarque pas les changements. Tranquillement, il commence à se rendre compte que c’est désagréable de manger dans une assiette sale. De plus, sa petite sœur a un trou dans sa culotte et personne ne s’en occupe.

 

Kioto se promène dans sa maison et il est triste : « Qu’est-ce qui se passe avec mes parents? Quel désordre abominable! »

 


 

Toutefois, Kioto est  un garçon futé et intelligent; il a lui aussi plusieurs tours dans son sac.

 

Il réfléchit et cherche dans son cœur pourquoi ses parents ne font plus le ménage de la maison. Il conclut ceci : « Cela fait si longtemps que mes parents me répètent de ranger et de me laver. Il est peut-être temps que je donne le bon exemple. Dès maintenant, je vais prendre mes responsabilités. »

 

Il prend un bon bain, lave ses cheveux et enfile des vêtements propres. Il part en exploration. Il cherche ses vêtements et ses jouets partout dans la maison. Il rapporte toutes ses affaires dans sa chambre et fait un grand ménage. Pendant toute la journée, il travaille à classer, à frotter et à ranger. Il s’endort fatigué, mais heureux.

 

Le lendemain matin, il invite ses parents à venir visiter sa chambre.  Surprise!

 

« Maman, papa, regardez, j’ai fait le ménage. J’aimerais tellement que notre maison redevienne aussi propre qu’avant. »

 

Pour imprimer Kioto

 

Diane Cloutier


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Diane CloutierDiane Cloutier

La reine abeille Didi s’ennuie.

Elle a bien fondé deux ruches-garderies où bourdonnent des dizaines de petites abeilles, mais les abeilles ouvrières sont si efficaces qu’il ne reste plus grand travail pour elle.

Alors, elle décide d’écrire des allégories pour aider les tout-petits et leur éducatrice-abeille à régler des  problèmes à la garderie ou à la maison. C’est facile et amusant d’écrire des allégories. Il y a déjà tout plein de volumes d’allégories, mais ils s’adressent aux grands qui vont à l’école ou aux adultes. Rien pour les tout-petits.

Diane Cloutier alias la reine Didi

Propriétaire des garderies privées Les Joyeux Troubadours et Les Joyeux Galopins, membres du Rassemblement des Garderies Privées du Québec.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top