menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Un bébé qui pleure beaucoup en intégration

Voici une question que nous avons reçue :

 
Bon matin

J’ai un bébé de 11 mois qui est en intégration et malheureusement, ce n'est pas facile. Pour ma part, c'est la première fois que c’est aussi intense. Je m'explique. Elle hurle sans arrêt, ne veut pas de moi et me repousse. Quand je la prends dans mes bras, elle me pousse pour que je la dépose au sol. Elle ne veut pas que je touche à son biberon de lait pour l’aider. Elle va vers un jouet et après même pas deux minutes, elle hurle, et ce, vraiment très fort. Les autres enfants se bouchent les oreilles. Je sais qu’il faut lui laisser un temps d’adaptation, mais je manque d’outils. Sa mère m'a confié qu’elle est comme cela avec tous les gens qu'elle ne voit pas souvent. Sa grand-mère, qu’elle voit moins en raison de la Covid, n’arrive même pas à pousser la poussette lors des promenades, car cela entraine automatiquement une crise et la petite hurle sans arrêt.

 

Merci de prendre le temps de m'aider.


Bonne journée! 

 

Je me souviens très bien avoir vécu exactement cette situation. J’ai accueilli une petite qui approchait l’âge de 12 mois qui pleurait sans arrêt! Mes collègues et moi pensions qu’elle n’arriverait jamais à s’adapter à la vie en service de garde, qu’elle avait besoin d’un groupe plus petit, etc. Cependant, cela est plutôt rare!

 

En réalité, cette enfant s’est très bien adaptée et je confirme que ce fut une enfant très joviale et chaleureuse durant toute l’année!

 

En fait, elle avait besoin de nous faire savoir qu’elle trouvait l’intégration difficile. Même chez les adultes, certaines personnes ont plus de la difficulté à s’adapter à de nouveaux milieux. Des personnes plus anxieuses pourraient, par exemple, avoir besoin de plus de temps et de compréhension. C’est ainsi pour les enfants aussi!

 

Quelques pistes importantes à retenir :

  • Une intégration complète peut prendre jusqu’à 5 semaines.
  • Un enfant âgé d’environ 6 mois aura de la difficulté avec les étrangers alors qu’un tout-petit âgé de 10 à 13 mois aura de la difficulté parce que c’est la période de la permanence de l’objet. Ainsi, il comprendra que si sa maman part, elle existe encore. Il est donc recommandé de dire à l’enfant : « Tu ne me connais pas, mais je suis là pour toi. » ou encore : « Maman et Papa sont partis, ils reviendront après le diner. »
  • Il est important de faire une intégration graduelle, même si l’enfant semble ne pas réagir. Nous avons déjà vu un enfant réagir 2 semaines plus tard.
  • Laisser les parents accompagner l’enfant au début, sur de courtes périodes. L’enfant comprendra que ses parents entrent en relation positive avec son éducatrice.
  • Une maman anxieuse ou un papa anxieux peuvent transmettre leur inquiétude à leur enfant (à travers le non-verbal aussi).
  • Permettre à l’enfant d’apporter un doudou de la maison et des photos de sa famille peut être aidant. Au début, laisser le matériel à la disposition de l’enfant en tout temps.
  • Le fait de promener le bébé qui pleure en poussette ou en pouponbus peut représenter un bon moyen de le calmer.
  • Offrir un petit coin en retrait où l’enfant peut se cacher seul, tel qu’une boite de carton (cachette) ou une tente très petite. Cela peut aider celui-ci à se calmer.
  • Lui parler doucement et reformuler la situation et les émotions qu’il peut vivre. J’ai déjà vu un trottineur qui, en me voyant arriver en tant que remplaçante, s’est mis à pleurer très fort. Je me suis mise à sa hauteur et j’ai dit que je comprenais sa peur, mais que la seule chose que je pouvais lui offrir pour le moment était mes bras pour un câlin. J’ai tendu les bras et celui-ci est venu chercher du réconfort! Les tout-petits comprennent plus que l’on pense. Par exemple, si vous êtes occupée à changer une couche et que l’enfant pleure au sol, vous pouvez la regarder et lui dire : « Je vois que tu es triste. Je suis là pour toi. Je te comprends. Je change la couche et je viens te voir. » L’enfant a le droit de pleurer, c’est sa façon de communiquer.

Rester calme (ce n’est pas votre détresse!)
Il est important de ne pas prendre la détresse de l’enfant sur vos épaules. Vous comprenez que c’est difficile pour lui, mais ce n’est pas vous qui vivez autant de détresse. Vous êtes là pour soutenir l’enfant et l’aider à traverser cette période. Cela vous aidera à garder votre calme.

 

Observation
Pour terminer, regarder à quel moment l’enfant semble avoir le plus de difficulté. Si c’est en fin de journée, demander aux parents s’ils peuvent arriver un peu plus tôt durant la période d’intégration.

 

Avoir recours à une aide-éducatrice
Si vous choisissez d’engager une aide durant certaines périodes pour vous soutenir durant cette intégration difficile, demander à l’éducatrice de prendre en charge votre groupe et vous occuper de l’enfant qui pleure. Ainsi, l’enfant bâtira un lien affectif avec vous et quand vous n’aurez plus besoin d’aide, l’enfant ne vivra pas une séparation avec votre aide-éducatrice!

 

Un temps d’adaptation pour tous

Nous disons toujours qu’il est important de laisser les enfants s’adapter à leur vie en service de garde. La période d’intégration peut aussi être difficile pour une éducatrice. Vous donner le temps de vous adapter au groupe! Cela est important qu’il s’agisse d’une situation nouvelle pour vous ou que vous soyez une éducatrice qui a 20 ans d’expérience!

 

Chantal Millette

Éducatrice


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

PROGRAMMATION 2020


Publicité


Auteur

Chantal MilletteChantal Millette

Chantal est une éducatrice et une maman passionnée qui a beaucoup d'expérience auprès des poupons et trottineurs. Elle développe également des outils pour accompagner les enfants à besoins particuliers avec qui elle travaille en service de garde.



Vidéos associées

Horloge de l'avent Horloge de l'avent
Fabriquez votre horloge de l'avent...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top