menu
Educatout
Recherche
Educatout

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents




Les morsures

Qui dit poupons et trottineurs, dit aussi morsures. Invariablement, mes nombreuses années d’expérience avec les poupons et les trottineurs m’ont démontré que malheureusement, pour certains, les morsures font partie de leurs apprentissages. C’est donc à nous, les éducatrices, de voir de quelles façons on peut aider à prévenir les morsures ou du moins, de quelles façons on peut mieux les gérer.

 

Avant toute chose, pourquoi un poupon ou un trottineur mord-il? Quelles sont les causes qui font en sorte qu’un enfant se met à mordre?

  • Cela peut simplement être pour explorer son environnement. Tout comme un bébé va se mettre à mordre tous les objets sur son passage, il peut mordre le bras de son ami qui se trouve près de lui.
  • Un poupon ou un trottineur pourrait aussi mordre parce qu’il ressent de la colère et c’est sa façon à lui de la manifester.
  • Un poupon ou un trottineur qui perce ses dents pourrait aussi se mettre à mordre pour se soulager.
  • Mordre est aussi une façon pour l’enfant d’aller chercher l’attention de l’adulte. Bien entendu, voir un enfant qui mord peut représenter une situation qui vient profondément nous chercher. Il est donc fort possible qu’une éducatrice réagisse fortement devant ce geste.
  • C’est une question d’action-réaction; les poupons et les trottineurs sont au stade où le fait d’accomplir un geste duquel découle un résultat les attire fortement. Le fait, par exemple, d’appuyer sur un bouton et que, par la suite, ils entendent une musique en est un exemple, faire tomber une tour de blocs en est un autre. C’est le même principe lorsqu’on parle de mordre un ami et que l’enfant voit celui-ci réagir en pleurant.
  • Un enfant peut aussi mordre simplement pour se défendre. Pensez, entre autres, à un enfant qui se fait prendre un jouet. Comme il n’a pas encore tous les moyens pour bien communiquer sa frustration face à ce geste, il pourra le faire en mordant.
  • Un enfant peut aussi mordre simplement parce qu’il est excité. Il va rediriger son trop-plein d’excitation en mordant un ami ou même son éducatrice.

Maintenant, face à toutes ces causes, de quelles façons une éducatrice peut-elle agir pour venir aider le poupon ou le trottineur, voire prévenir le geste.

  • Si l’enfant est en mode exploration, c’est à vous de lui offrir des textures qu’il peut mordre. Des jouets de dentition peuvent aussi venir aider à répondre à son besoin d’exploration par la bouche et les dents.
  • Si un enfant mord parce qu’il est en colère, c’est à l’éducatrice de mettre des mots sur ce qu’il ressent et rediriger sa colère vers autre chose.
  • Devant un poupon qui perce des dents, le simple fait de laisser un jouet de dentition à sa portée ou encore de l'accrocher à ses vêtements comme un attache-suce peut être aidant. Il aura donc toujours accès à son jouet de dentition si le besoin se fait sentir.
  • Avec un enfant qui vient chercher de l’attention en mordant les autres, ce sera à l’éducatrice de lui donner de l’attention positive durant les différents moments de vie de la journée. De plus, lorsque cet enfant mord, il sera important de ne pas lui accorder trop d’importance, mais plutôt donner de l’attention à celui qui a été mordu.
  • Si un enfant mord parce qu’il aime tout ce qui est action/réaction, l’éducatrice devra lui offrir tout le matériel de son local pouvant répondre à son besoin.
  • Lorsqu’on parle d’un enfant qui va mordre pour se défendre, l’éducatrice doit fournir d’autres façons de faire, lui montrer que, lorsqu’il se fait prendre son jouet, vous intervenez rapidement pour lui remettre celui-ci.
  • Si un enfant mord par excitation, l’éducatrice peut lui montrer que ça fait mal et rediriger son énergie en lui offrant un objet qu'il peut mordre.

Devant une situation de morsure, il faut se rappeler :

  • d’intervenir rapidement, sans donner des explications à ne plus finir;
  • de s’occuper de l’enfant qui a été mordu en premier;
  • de démontrer à l’enfant « mordeur » que l’on n’accepte pas ce geste;
  • de mettre des mots sur les émotions que les enfants vivent;
  • de proposer à l’enfant de réparer son geste, par exemple en aidant à tenir la débarbouillette.

En terminant, il est important de ne pas réagir fortement devant un enfant qui mord. Il faut intervenir dans le calme, tout en démontrant que ce geste est inacceptable. On doit expliquer brièvement que cela fait mal et rediriger l’attention de l’enfant vers autre chose, tenter de l’amener plus en retrait, vers un jeu qui l’attire s’il mord à répétition. Il est important de prendre le temps d’observer un enfant qui mord afin d’analyser à quelle fréquence cela se produit, dans quels moments, etc.

 

Isabelle Rainville


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

PROGRAMMATION 2022




Auteur

Isabelle RainvilleIsabelle Rainville

Avec plus de 26 années à son actif avec les poupons et les trottineurs en CPE, Isabelle est une éducatrice d’expérience. 

Passionnée de la petite enfance, elle partage maintenant son temps entre la pouponnière et son nouveau rôle d’agente en soutien pédagogique. 

Elle est bien heureuse de se joindre à l’équipe educatout. 




Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top