menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Bien accompagner nos explorateurs dans leur besoin d’affirmation

À 2 ans, le besoin d’autonomie et d’affirmation est très important. Tranquillement, les enfants gagnent de l’indépendance, se détachent de leurs parents. Cette étape ne sera toutefois pas toujours de tout repos pour les adultes. Les crises de colère pour un simple « NON » et les « Moi capable! » prennent toute la place. Sans aucun doute, il faut s’ajuster. En effet, je recommande de modifier un peu (beaucoup…) les interventions et l’environnement afin de faciliter ce passage du stade « bébé » au stade où les enfants deviennent plus indépendants des adultes. 

 

Il faut toujours avoir en tête que les comportements des enfants, les crises et les roulades au sol en pleurs ne sont que très rarement là pour faire réagir les adultes qui s’en occupent. Par leur comportement, les enfants expriment un besoin qui n’est pas satisfait. Ils utilisent alors tout simplement leur comportement pour le signifier. Le besoin principal non répondu à cet âge est sans aucun doute celui de l’affirmation. Les enfants optent souvent pour un comportement (pas toujours positif, admettons-le) à la suite d’un « NON » catégorique. Cela se termine même en colère à l’occasion. C’est normal; les petits explorateurs maitrisent encore très mal leurs émotions et leur besoin d’affirmation est tellement grand qu’ils tenteront de vous l’exprimer, parfois très maladroitement.

 

En d’autres mots, si vous souhaitez passer l’étape des 2 ans avec plus de facilité et éviter ou diminuer les combats, l’opposition et les crises, je vous suggère fortement de mettre en place les 5 trucs ci-dessous. Ainsi, vous répondrez au besoin de vos explorateurs et ils seront donc beaucoup moins réactifs et réfractaires face à vos interventions.

 

Voici donc les 5 éléments à mettre en place :

 

Faire place à leur autonomie

Une façon positive de donner « du pouvoir » et de permettre aux enfants de s’affirmer est sans contredit de leur laisser un maximum d’autonomie. Ils veulent faire les choses seuls, laissez-les donc expérimenter. Puisque leurs capacités sont limitées, accompagnez-les. Il faut souvent s’adapter à 2 ans. Les bébés sont tellement dépendants des adultes que l’on fait pratiquement tout pour eux et on oublie de changer notre façon de faire au cap des 2 ans (ou un peu avant ou un peu après). Faites le saut et laissez-leur beaucoup de place dans le quotidien pour choisir, faire seuls, expérimenter.

 

Organiser l’environnement afin de faciliter la prise de décisions

Dans le même sens que l’idée précédente, adaptez votre environnement afin de permettre aux enfants d’exercer leur besoin d’autonomie. Placez les éléments à leur hauteur et prévoyez plus de temps dans l’horaire, car tout prendra plus de temps si les enfants font les choses eux-mêmes. Observez votre milieu et voyez quand, où et comment vous pourriez l’adapter pour le rendre accessible aux enfants.

 

Donner des choix

« Veux-tu t’assoir sur la chaise à côté de moi ou sur celle à côté de ton ami? » ou « Veux-tu te servir ta collation ou est-ce que je le fais pour toi? » Plus les enfants auront l’impression de choisir, décider, prendre des décisions, même si celles-ci sont minimes, plus vous répondrez à leur besoin d’affirmation.

 

Accueillir et nommer leurs émotions

Les petits de cet âge ont une grande difficulté en lien avec la compréhension et la gestion de leurs émotions. Ils ont besoin de vous pour nommer ces dernières, les accueillir et les aider à les gérer. Tranquillement, les enfants enregistreront comment ils se sentent et réussiront à nommer les différentes émotions eux-mêmes. Ils pourront alors adapter leurs réactions.

 

Mettre vos limites tout en leur laissant du contrôle sur certains aspects

Malgré le fait que les enfants s’affirment davantage, ils ont encore un très grand besoin de limites. Ces limites leur permettront de savoir jusqu’où ils peuvent aller avant de devoir rebrousser chemin. Il faut donc trouver le juste milieu entre la rigidité et le laisser-aller. Voyez quels aspects sont importants et lesquels le sont moins. Vous pourrez donc investir vos énergies aux bons endroits et laisser aller les enfants et leur donner un certain pouvoir là où c’est nécessaire et approprié.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top