menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


L’isolement social et l’importance des frontières interpersonnelles

Depuis les dernières semaines, nous vivons une crise mondiale qui est venue bousculer beaucoup de nos repères. Nous avons été forcés de repenser et de revoir nos façons de fonctionner, tout en restant confinés dans nos milieux familiaux. Que de défis cette nouvelle réalité nous apporte de jour en jour!

 

Étant moi-même en quarantaine depuis maintenant plus de 10 jours, à la maison avec mes deux filles de 7 et 11 ans, mon conjoint et moi avons dû revoir nos horaires professionnels respectifs de même que le fonctionnement de la maisonnée, et ce, tout en tentant d’être disponibles pour nos deux puces qui sont constamment en quête de notre attention et de notre affection.

 

Dans cette période plus anxiogène et incertaine, il peut être tentant d’être plus flexibles sur certaines règles à la maison, ce qui est tout à fait souhaitable. Cependant, il reste important de maintenir, voire consolider les règles en lien avec l’intimité, de même que certains principes se rapportant aux frontières interpersonnelles. Les enfants ont besoin, plus que jamais, de repères, de stabilité – dans la mesure du possible - et de balises à divers niveaux.

 

Soyez sans crainte! Je ne suis pas sur le point d’alourdir vos tâches quotidiennes par des exercices divers! Je suis très bien placée pour comprendre que nos horaires sont déjà assez chargés. Je profite plutôt de cette tribune qui m’est offerte pour vous rappeler l’importance des frontières personnelles et de l’intimité – tant pour vous que pour vos enfants. Je vous propose donc certains petits rappels ainsi que certaines actions simples que vous pouvez poser quotidiennement pour aider vos tout-petits à poursuivre leur développement psychosexuel sainement.

  • Malgré le fait que nous soyons confinés dans nos maisons, en famille, il est important pour les enfants de comprendre que cela ne leur permet pas de se pavaner semi-vêtus ou encore complètement nus. Je ne dis pas qu'ils doivent se mettre sur leur 36! Au contraire, des journées en pyjamas sont souhaitables! Cependant, les cocos doivent comprendre que même si on est habillés en « mou », on doit être habillés! Cela signifie que tous doivent porter le haut et le bas de leur pyjama quand ils circulent dans la maison.

  • Vous pouvez aussi profiter de cette période de confinement pour aider les enfants à développer ou consolider leur compréhension du concept d’intimité : incitez-les à fermer la porte lorsqu’ils vont aux toilettes – si l’apprentissage de la propreté le permet, naturellement. Insistez pour que les enfants cognent à la porte si vous vous trouvez dans votre bureau ou toute autre pièce de la maison, la porte fermée.

  • Dans cette période plus anxiogène, les enfants ressentent aussi de l’angoisse et de l’incertitude. Eux aussi, ils ont perdu leurs repères. Ainsi, ils peuvent vouloir plus de proximité avec ceux qu’ils aiment. Alors oui, on profite des périodes d’accalmie pour se coller avec eux. Cependant, on doit aussi les sensibiliser au fait qu’il y a des moments précis où les câlins et les bisous ne sont pas possibles, surtout lorsqu’on doit consolider télétravail et famille! Lorsque vous êtes en téléconférence, en télétravail ou encore lorsque vous tentez vous-même de gérer vos émotions en lien avec ce que nous vivons collectivement, il se peut qu’un moment d’accolades soit moins souhaitable. Prenez le temps d’expliquer aux enfants qu’à certains moments, il se peut que vous refusiez temporairement les marques d’affection. Rassurez-les en leur indiquant à quel moment vous pourrez revenir vers eux pour vivre un moment d’affection ensemble.

  • En période de confinement, il est aussi plus difficile d’avoir des espaces bien à soi – tant sur le plan physique que psychologique - que ce soit pour nous ou pour les tout-petits. Pourtant, votre bulle personnelle de même que celle de vos enfants doivent continuer à avoir leur place. Ainsi, suggérez à vos enfants des activités solitaires – comme la lecture – où ils pourront se retrouver dans leur chambre ou encore dans un endroit bien à eux. Ils auront besoin, eux aussi, de moments tranquilles dans leur espace personnel. De plus, si vos enfants partagent leur chambre, invitez-les à décorer et aménager un espace distinct, bien à eux.

  • Lorsque les enfants ont des frères ou sœurs, il peut être difficile pour eux de faire respecter leurs limites; il est possible qu’un enfant ne veuille pas jouer avec sa fratrie. Nous devons faire respecter ce choix. Sensibilisez alors les enfants à l’importance de la bulle personnelle de tous les membres de la famille.

  • Et souvenez-vous : vous êtes les modèles de vos enfants! Vos actions influencent grandement leurs apprentissages. Alors de votre côté aussi, fermez la porte lorsque vous allez aux toilettes ou quand vous vous habillez, évitez de vous promener en sous-vêtements dans la maison et respectez la bulle de vos enfants s’ils ont besoin d’être seuls.

On ne lâche pas!

 

À bientôt!

 

#cavabienaller

 
Amélie Sauvé,
 sexologue M.A


01Pub-cLub-format-bas-de-theme-635x335-JANVIER-2019


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Amélie Sauvé, sexologue M.AAmélie Sauvé, sexologue M.A

Amélie Sauvé, sexologue M.A., est spécialisée dans l’éducation à la sexualité des enfants et des adolescents. Elle fait partie du Centre multidisciplinaire Harmonie, un centre spécialisé en enfance et en famille. Le développement psychosexuel des tout-petits et des jeunes représente aujourd’hui le centre de sa pratique professionnelle.

Diplômée de la maitrise en 2009, elle a travaillé, au cours de sa carrière, avec plusieurs problématiques : violence conjugale, hypersexualisation, sexualisation précoce, abus sexuels (enfants et adolescentes) et comportements sexuels intrusifs (enfants). Elle fait partie de la Clinique d’intervention jeunesse Mana, située à Québec.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top