menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Reprendre le contrôle d’un groupe d’enfants

Que faire avec un groupe de 5 ans en CPE qui a perdu le gout de jouer? Violence physique, non-respect du matériel, pas moyen de faire une activité dans le respect, une simple culbute sur un tapis d'exercice et tout le monde se met à rire de l'enfant...

 

Si j'étais l'éducatrice de ce groupe, je serais en train de perdre l'intérêt de jouer avec les enfants. Se batailler, rire des autres et briser le matériel sont leur devise.

 

Comment récupérer un groupe comme celui-ci? Par où faut-il commencer?

 

Kathy G.

Éducatrice

 


 

Cette situation est souvent observée chez les groupes de 4-5 ans. Pour certains, déjà 4 ans se sont écoulés depuis leur arrivée au CPE. Ils ont pas mal fait le tour de leur environnement et sont maintenant à la recherche de nouveaux défis.

 

Lorsque le milieu dans lequel ils évoluent ne répond pas à leurs besoins et intérêts du moment, c’est alors qu’ils se retournent vers des comportements inacceptables. Défier l’autorité leur donne un objectif à atteindre et met du piquant dans leur journée.

 

Lorsqu’une telle problématique se présente, il est important d’agir rapidement car, comme vous l’avez souligné, il peut être difficile de garder l’enthousiasme nécessaire afin d’accompagner adéquatement ce groupe d’enfants.

 

Suggestions d’interventions

  • Une évaluation des interventions existantes est de mise. Quelques questions à se poser afin de vérifier si elles sont adéquates et toujours pertinentes :
    • Les consignes sont-elles claires et adaptées au groupe d’âge?
    • Est-ce que les conséquences au non-respect des consignes sont bien formulées?
    • Est-ce qu’elles sont toujours appliquées? Est-ce qu’elles ont un impact sur les enfants?
    • Ces interventions sont-elles démocratiques?
  • Féliciter les comportements positifs. Mettre moins d’emphase sur les comportements désagréables et plus sur ceux qui sont acceptables.
  • Pourquoi ne pas prendre le temps nécessaire afin d’avoir une discussion avec le groupe? Les enfants âgés de 4-5 ans peuvent comprendre la situation ainsi que les conséquences reliées si elles leur sont bien expliquées. Choisir le bon moment pour le faire, éviter les distractions et rendre la conversation amicale. Les amener à prendre conscience que personne ne gagne dans cette situation et les impliquer dans la recherche de solutions. Vous pourrez être très surprise des solutions proposées. De plus, ils sont davantage intéressés à les respecter puisque c’est eux qui en ont décidé ainsi.
  • Rédiger un plan d’intervention est un atout primordial lors de telles problématiques. Il nous permet de rédiger sur papier l’ensemble de la situation et ainsi l’analyser en toute objectivité. Toutes les interventions sont notées : celles déjà essayées, celles au banc d’essai et celles à essayer.
  • Lorsque la problématique s’étend à l’ensemble du groupe, plusieurs éléments devront être modifiés :
    • l’aménagement,
    • les interventions,
    • les conséquences,
    • les consignes,
    • le matériel de jeu disponible,
    • les activités planifiées.

Pour identifier ce qui est adéquat et ce qui ne l’est plus, une observation en retrait est nécessaire. Vous pourriez le faire vous-même lors d’une période de jeu ou demander de l’aide à une collègue de travail. Un regard extérieur est toujours efficace car lorsque nous passons beaucoup de temps dans un même endroit plusieurs choses finissent par nous échapper.

  • Pour éviter plusieurs conflits et gestes gratuits, se placer pour avoir constamment une vue d’ensemble autant à l’intérieur qu’à l’extérieur peut s’avérer très efficace. Réaménager votre local pour vous assurer qu’il est possible d’agir ainsi en tout temps. Placé de la sorte, il sera plus facile pour vous d’intervenir avant que les enfants agissent.
  • L’attitude de l’éducatrice affecte beaucoup le fonctionnement général du groupe. Les mots d’ordre : persévérance, constance et confiance en soi. Ne pas oublier que les nouvelles interventions choisies devront être mises en place pendant au moins trois semaines avant de déterminer si elles sont efficaces ou non, donc ne pas vous décourager si les changements tardent à venir.
  • L’activité-projet est de mise pour ce groupe d’âge. L’école approche et ils ont besoins de défis à leur hauteur. Planifier des projets à long terme qui leur donneront le gout de venir au service de garde de jour en jour pour le continuer. Choisir un projet qui répond à leurs intérêts et qui les amène à se surpasser.

Sonia Leclerc Éducatrice


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Sonia LeclercSonia Leclerc

Détentrice d’un diplôme d’études collégiales en Techniques d’éducation à l’enfance et éducatrice dans un centre de la petite enfance depuis plus de 10 ans, Sonia se passionne pour le domaine de la petite enfance. Voilà ce qui l’a amenée à entreprendre des études universitaires afin de se spécialiser en soutien pédagogique. Elle désire partager sa passion et soutenir les intervenants œuvrant dans le domaine en leur offrant des trucs et astuces touchant leur quotidien.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top