menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Devenir une éducatrice zen

Je l’avoue, je suis une « fan finie » de la zénitude. De tempérament plutôt calme, je ne suis pas stressée et je ne me casse pas la tête pour les petits détails. Il y en a qui diront que c’est plus facile pour certaines personnes d’agir ainsi. Je dirais plutôt que c’est à la portée de tous. Pourquoi ne pas saisir l’occasion et devenir vous aussi une adepte de la zénitude?  

 

Soyons honnêtes, la routine métro-boulot-dodo-enfants (sans parler des crises, de la gestion de comportements et des petits bobos ainsi que les 1 001 couches souillées) peut rapidement devenir lourde. J’ai observé plusieurs éducatrices essoufflées. Pourtant, je suis convaincue que vous faites un des plus beaux métiers du monde. Comment peut-on éviter de devenir à bout de ressources et ne plus avoir envie de rentrer travailler le matin?

 

Il est vrai que, pour certaines personnes, la zénitude semble plus facile que d’autres. De par leurs traits de personnalité, certaines personnes sont plus calmes, moins anxieuses, moins stressées… Je ne veux toutefois pas aller en ce sens. Je crois que peu importe les raisons qui expliquent le stress apparent, divers moyens à la disposition de toutes les éducatrices peuvent diminuer le niveau de stress et permettre l’atteinte d’un état de zénitude.

  • Alléger vos horaires. On le sait, les horaires et la planification font partie de votre mandat. Offrir des activités stimulantes qui favoriseront le développement des enfants représente une des pratiques éducatives habituelles. Vous pouvez cependant y aller de façon simple, en insérant un nombre minimal d’activités à votre horaire chaque jour. Avec les routines habituelles, les changements de couche et les biberons, le fait d’avoir un horaire trop chargé occasionnera certes un stress que vous pouvez éviter.

  • Respirer. La respiration est un élément clé. Prendre le temps de respirer profondément et d’expirer. Répéter l’exercice à quelques reprises et vous concentrer sur votre corps. Instantanément, vous serez envahie par un sentiment de bienêtre. Ce qui est merveilleux avec cette technique, c’est qu’elle est accessible en tout temps et partout : au parc, à l’extérieur, pendant l’heure du diner… Voilà un outil rapide qui pourra vous aider à retrouver le calme intérieur. L’expérimenter avec les enfants aussi; vous verrez l’effet que la respiration pourra également avoir sur eux.

  • Prendre des pauses. Lorsque les enfants dorment, s’affairent à une activité ou sont en jeux libres, prendre quelques minutes pour vous assoir et respirer. Vider votre esprit et tenter de vous calmer. Cinq petites minutes de récupération suffiront pour que vous puissiez ressentir des bénéfices importants.

  • Donner des responsabilités aux enfants. Qui a dit que les adultes devaient tout faire? Personne. Au contraire, les enfants aiment avoir de petites responsabilités. Y aller selon leurs capacités et leur donner de petites tâches quotidiennes. Cela vous libèrera de certaines tâches et les enfants se sentiront valorisés, puisqu’ils verront que vous avez confiance en eux. Tout le monde sera heureux.

  • Établir des priorités. On le sait, on en a beaucoup à faire. Identifier vos priorités et laisser tomber ce qui, selon vous, peut attendre. Concentrer votre énergie sur ce qui est important pour le moment. Vous pourrez faire ce qui peut attendre plus tard.

  • Inclure des activités calmes dans l’horaire. Les enfants ont besoin de bouger, mais ils ont aussi besoin de moments calmes pour faire redescendre leur niveau d’énergie. Prévoir des activités calmes ici et là dans la journée, à des heures fixes ou quand vous en ressentez le besoin. Éviter de simplement animer les activité calmes. Participer vous permettra de bénéficier des bienfaits de celles-ci.

  • Le yoga. Vous avez déjà expérimenté cette merveilleuse activité avec les enfants? En tant qu’animatrice participante, vous serez aussi zen que les enfants à la fin de la séance. Faire du yoga une fois par jour… vous en redemanderez encore.

Je crois qu’il est important de prendre conscience du fait que les enfants sont de petites éponges et qu’ils ont la capacité de ressentir et d’absorber les énergies qui les entourent. Les enfants bénéficieront d’un climat calme, d’un environnement où le stress est absent. Ainsi, vous leur donnerez de beaux outils qui les aideront à apprendre comment devenir zen à leur tour.

 

N’oubliez jamais que la zénitude part avant tout d’un état d’esprit positif qui est lui-même empreint de calme. Travaillez sur les pensées qui traversent votre esprit; elles pourront avoir un impact sur vous et votre groupe, car les enfants reflèteront votre calme.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée 


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en CLSC auprès des parents et de leurs enfants. Elle travaille avec les parents pour favoriser une discipline adéquate qui correspond aux besoins de leur famille.

Elle partagera ici ses trucs et astuces pour favoriser une discipline positive avec vos tout-petits.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top