menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Utiliser le retrait avec les enfants

Dans un monde idéal, les enfants écouteraient dès le premier avertissement. Dans la vraie vie, c’est une tout autre histoire. Les enfants sont en apprentissage. Ils doivent connaitre les bons comportements à adopter, mais aussi ceux qu’il serait préférable ne pas avoir.

 

Discipliner est probablement une tâche que vous accepteriez volontiers d’éliminer de votre planification. Pourtant, elle est inévitable. Je dirais même qu’elle est essentielle pour le développement des enfants et ce, au même titre que les nourrir, les vêtir et leur offrir des activités attrayantes et stimulantes.

 

Plusieurs techniques d’intervention peuvent s’avérer efficaces. Pour cette chronique, nous verrons en détail la question du « retrait ». Utiliser le retrait de la bonne façon, c’est-à-dire de façon non abusive, peut s’avérer une technique efficace. Nous verrons comment l’utiliser, quand l’utiliser et quand ne pas l’utiliser.

 

Le retrait signifie retirer un enfant du groupe pour lui permettre de se calmer. Le temps indiqué pour le retrait est habituellement une minute par âge. Donc, si un enfant de 4 ans se dirige vers le coin retrait, il devra y demeurer pendant 4 minutes ou plus si vous voyez que l’enfant a de la difficulté à se calmer. Cette intervention doit être de courte durée et être accompagnée d’un retour sur la situation; l’enfant doit réfléchir à la situation et trouver une solution pour éviter le retour dans le coin retrait pour le même comportement.

 

Créer un coin retrait

Le coin retrait, qui est souvent vu de façon péjorative, peut porter différents noms : coin réflexion, coin calmant, coin « baboune ». Une éducatrice au CPE de mes enfants a appelé le coin de cette façon. J’ai trouvé l’idée ingénieuse puisque les enfants y voyaient le retrait d’un œil positif; ils y allaient pour retrouver leur sourire lorsqu’ils l’avaient perdu. Ceci m’amène donc à parler de l’importance de créer un coin retrait et d’utiliser toujours le même coin pour tous les enfants. Educatout a créé un utilitaire qui pourrait grandement vous aider à créer ce coin. (Ouvrir Le coin retrait) Imprimez et plastifiez ce document.

 

Une fois le document imprimé, choisissez un coin de votre local qui deviendra le coin retrait. Idéalement, ce coin devrait être retiré de l’action habituelle du groupe et à la vue de l’éducatrice. Installez-y une chaise, un petit banc, un coussin, un carré dessiné au sol avec du ruban adhésif de couleur, un petit tapis, etc. L’important est de délimiter l’espace du coin afin de restreindre la grandeur de celui-ci. Certains enfants ont besoin de limites très claires et le fait de ne pas indiquer une délimitation peut inciter les enfants à bouger, à se déplacer un peu plus loin. Ils ne le feront pas avec une intention particulière, mais seulement parce qu’aucune limite leur est indiquée.

 

Comment utiliser le retrait?

Lorsque l’enfant présente un comportement perturbateur pour lequel aucune autre intervention n’a porté des fruits, le retrait est tout indiqué. Pour appliquer le retrait :

  1. Vous approcher de l’enfant et l’inviter à se diriger dans le coin retrait.
  2. Lui expliquer très brièvement pourquoi vous l’amenez dans le coin (je te demande de te calmer, par exemple).
  3. Lui annoncer la durée de son retrait (l’utilisation d’une minuterie avec sonnerie peut être grandement utile).
  4. Démarrer la minuterie et attendre la sonnerie.
  5. Une fois la durée terminée, vous approcher de l’enfant et faire un bref retour sur la situation. Lui expliquer la raison de son retrait et ce que vous attendez de lui. Si l’enfant est en mesure de verbaliser le tout, envisager avec lui les solutions possibles pour éviter un autre retrait.
  6. Inviter l’enfant à retourner avec son groupe.

Certaines situations sont tout indiquées pour utiliser le retrait. Pour en nommer quelques-unes :

  • Lorsqu’il y a risque de blessures pour lui ou pour les autres enfants.
  • Lorsque l’enfant est totalement désorganisé.
  • Lorsque vous avez essayé diverses techniques d’intervention qui se sont soldées par un échec (aucun changement de comportement chez l’enfant suite à vos interventions).
  • Lorsque l’enfant est surexcité et vous jugez qu’il n’y a aucun autre moyen de le calmer.
  • Lorsque l’enfant a blessé un autre enfant, placez l’enfant « agresseur » en retrait pendant que vous vous occupez de la victime.
  • Et j’ajouterais : toute autre situation où vous jugez qu’il est pertinent de l’utiliser.

Situations où nous ne devons pas utiliser le retrait :

Parfois, certaines situations pourraient devenir plus néfastes avec l’utilisation du retrait. Il faut tout d’abord y aller avec modération; le retrait ne doit pas être utilisé de façon constante. Plusieurs autres techniques d’intervention existent. Nous devons essayer d’autres techniques avant d’arriver au retrait. De plus, un enfant rejeté du groupe ne devrait pas avoir à aller en retrait de façon spontanée. Le retrait doit être utilisé seulement quand aucune autre intervention ne fonctionne.

 

Que faire si un enfant sort du coin retrait?

J’ai répondu souvent à cette question : que faire si mon enfant se relève du coin retrait? Ceci est la réalité de bien des enfants. Ils essaient de se relever, détournent l’attention ou évitent de respecter la durée du retrait. Si un enfant sort du coin retrait, pour ma part, la règle est simple : on retourne l’enfant en retrait et on recommence le temps au début. Même s’il restait à peine 30 secondes au retrait, rassoir l’enfant dans le coin retrait et recommencer le temps au début. Après quelques tentatives, lorsque l’enfant verra que vous êtes très sérieuse et que son temps de retrait augmente, il décidera probablement d’y rester. Soyez patiente et très constante.

 

Collaborer avec le parent

Il ne faut jamais oublier que les parents ont, eux aussi, à discipliner leur enfant à la maison. Peut-être utilisent-ils déjà le retrait, peut-être non. Le plus important est d’aborder l’utilisation du coin retrait avec les parents. Peut-être poseront-ils quelques questions lorsqu’ils verront l’affiche et le coin délimité pour le retrait. Répondez à leurs questions. Par contre, si aucune question n’est formulée de leur part, je vous invite à aborder le sujet avec eux. Vous pouvez clarifier avec eux vos lignes directrices de l’utilisation du retrait : dans quelles situations vous l’utilisez, comment vous l’utilisez, etc. Un engagement de votre part à informer les parents lorsque leur enfant a été en retrait pendant la journée peut parfois les rassurer. Le plus important c’est d’être franche avec eux et de préciser les aspects positifs de son utilisation. Peut-être auront-ils besoin de l’utiliser à leur tour à la maison.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée 


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout.



Vidéos associées

5 déguisements 5 déguisements "dernière minute" d'Halloween
Tu as oublié Halloween dans quelques jours? Ne panique pas, regarde 5 idées bêtes comme chou!...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top