menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Le volcan des émotions

La gestion des émotions chez l’enfant est un processus qui peut paraitre complexe. L’enfant ressent une émotion, la vit et réagit. Plusieurs étapes s’imposent avant qu’il réussisse à gérer efficacement ce monde des émotions. Il doit avant tout apprendre à les reconnaitre, à les nommer et à identifier ce qui les cause. Ensuite, il doit trouver des moyens pour les gérer. La colère fait partie de ces émotions qu’il doit apprendre à gérer adéquatement pour éviter les débordements.

 

Les émotions entrainent des réactions qui peuvent parfois être perçues négativement. On voit fréquemment un enfant lancer un objet parce qu’il est en colère. Le comportement est inadéquat certes, puisqu’il peut entrainer des conséquences. Par contre, l’émotion est saine; tous les êtres humains vivent des émotions. Le but est non pas de les cacher ou de les refouler, mais plutôt d’apprendre aux enfants à les vivre positivement.

 

L’enfant, avant d’arriver au stade de la colère, aura parcouru un cheminement d’émotions : il aura été triste, il aura été contrarié et il aura été dérangé avant que la colère telle qu’on la connait fasse surface. J’image souvent la colère sous forme d’escalier, la colère étant au sommet de cet escalier. L’enfant passera d’une marche à l’autre pour se rendre en haut, sur la dernière marche, à la colère. L’intervention peut se faire pendant l’ascension de l’escalier. Lorsque la contrariété s’installe chez l’enfant par exemple, une intervention peut alors être faite en proposant à l’enfant des solutions pour éviter qu’il se rende en haut de l’escalier. Voilà une belle façon d’aider l’enfant dans l’apprentissage de la gestion des émotions.

 

Educatout a préparé Le Volcan endormi. Je vous invite à imprimer et à plastifier ce volcan et à installer les deux flèches fournies au centre du volcan avec une attache parisienne. L’une servira à identifier l’émotion et l’autre indiquera la solution choisie.

 

Familiariser les enfants avec le volcan

  • Nommer ensemble les émotions illustrées.
  • Nommer ensemble les solutions envisagées.
  • Expliquer comment fonctionne le volcan (chaque fois que l’enfant vit une situation qui pourrait augmenter son niveau de colère, il peut choisir une solution à appliquer pour retrouver le calme).
  • Faire des mises en situation : imaginer avec les enfants diverses situations susceptibles d’engendrer la colère. Voir chaque étape du volcan et envisager avec les enfants la solution idéale pour chaque situation.
  • Permettre aux enfants d’y retourner lors des jeux de rôle. Les enfants aiment reproduire les situations vécues pour les comprendre. Lors de jeux avec les poupées, par exemple, les enfants auront peut-être le gout de l’utiliser pour régler une situation vécue par leur bébé. Regarder les enfants s’organiser autour d’une situation, c’est fascinant de voir à quel point ils reproduisent ce qu’ils ont vécu.
  • Raconter cette petite histoire à chaque enfant (je vous invite à la modifier selon les situations vécues par les enfants de votre groupe).

Il était une fois, un petit volcan nommé (nommer le nom d’un enfant)   qui jouait paisiblement à son jeu préféré (nommer le jeu préféré de   l’enfant). Pendant qu’il était très concentré à son jeu, un ami s’approcha de   lui et prit son jouet sans lui demander la permission. Oh la la, le petit   volcan a senti dans son corps une petite chaleur, de petits bouillons dans   son ventre qui avaient le gout de sortir en criant très fort. Son éducatrice,   qui a vu ce qui s’était passé, s’approcha du petit volcan pour lui proposer   de se calmer. Ils ont regardé ensemble les solutions proposées et choisi la   solution qui convenait au petit volcan (nommer la situation préférée de   l’enfant). Après quelques minutes, le petit volcan a senti que les bouillons étaient   disparus. Il est alors allé voir son éducatrice qui lui a dit : « Bravo   petit volcan, tu as réussi à calmer ta colère. Tu peux maintenant retourner   jouer. »

 

Quotidiennement, comment l’utiliser?

Une fois les enfants familiarisés avec l’outil, vous pourrez débuter l’utilisation quotidienne lorsqu’une situation se présente.

 

Le but du volcan est d’aider l’enfant à cibler l’émotion vécue et à trouver une solution pour retrouver le calme et éliminer la colère. Lorsqu’une situation se présente, c’est-à-dire lorsque l’enfant vit quelque chose, une émotion qui pourrait mener à la colère, vous approcher de lui avec le volcan. Cibler avec l’enfant l’émotion vécue. Exemple : « Je vois que tu es contrarié, tu aurais aimé choisir ton jeu en premier. » Placer la flèche sur l’émotion nommée. Ensuite, regarder avec l’enfant la solution appropriée pour retrouver son calme. Placer la flèche sur la solution choisie. Inviter l’enfant à appliquer la solution et de revenir vous voir lorsqu’il croit avoir retrouvé son calme.

 

Exemple : « Tu choisis de te retirer un peu. Je t’invite à y aller. Reviens me voir lorsque tu sentiras que le calme est revenu. »

 

Lorsque l’enfant a retrouvé son calme, le féliciter chaudement pour ses efforts. L’inviter à réutiliser cette solution si une telle situation se reproduit.

 

Si l’enfant fait une colère, que faire?

Il se peut que, malgré votre intervention, l’enfant soit vraiment en colère et que son volcan explose. Si cela se produit, vous devez gérer la crise de colère :

  1. Rester calme.
  2. Toujours assurer la sécurité de l’enfant qui fait une crise et des autres enfants.
  3. Demander à l’enfant de se retirer (vous pourriez installer un coin avec des coussins, en retrait, où les enfants peuvent se retirer au besoin).
  4. User d’ignorance intentionnelle. Surveiller l’enfant, mais ne prêter aucune attention à ses comportements.
  5. Lorsqu’il est calme, vous approcher de l’enfant et discuter avec lui de la situation vécue, des solutions à utiliser la prochaine fois. Revoir avec lui le volcan endormi pour l’aider à trouver une alternative pour la prochaine fois.
  6. Faire un geste réparateur au besoin. Si l’enfant a lancé un objet, lui demander d’aller le récupérer et de le ranger. Si l’enfant a crié devant un autre enfant, l’inviter à s’excuser, etc. Aider l’enfant à voir et à ressentir les malaises causés par une crise.
  7. Une fois les étapes parcourues, ne plus en parler. Éviter de reparler de cet évènement avec l’enfant plusieurs fois pendant la journée. Une fois la crise terminée, passer à autre chose.

La gestion des émotions, et particulièrement de la colère, demande beaucoup de maturité et de contrôle de soi pour les enfants. Même si votre premier essai n’a pas le résultat souhaité, persévérer. Les enfants ont besoin d’outils, qu’on les aide à apprivoiser ce monde fascinant des émotions et à apprendre à vivre avec celui-ci ainsi que leurs débordements de joie et de colère.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout.



Vidéos associées

5 déguisements 5 déguisements "dernière minute" d'Halloween
Tu as oublié Halloween dans quelques jours? Ne panique pas, regarde 5 idées bêtes comme chou!...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top