menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Bien différencier l’opposition, le trouble du comportement, le TDAH et l’enfant agité

Tant de caractéristiques pour tant de problématiques. Il est souvent difficile de faire la part des choses, d'y voir clair, de savoir ce qui appartient à quoi. Peu importe que l’on parle de diagnostic précoce ou pas, les comportements et les symptômes sont présents quotidiennement. Chaque jour, vous devez jongler avec ces derniers. Comment y voir clair? On ne peut répondre clairement à cette question, mais quelques pistes peuvent vous aider.  

 

Une chose est certaine, seuls les professionnels sont mandatés pour confirmer ou écarter l'hypothèse d'un diagnostic. Dans la période préscolaire, les diagnostics sont rares. Le développement suit un cours normal et certaines phases de développement peuvent intensifier certains comportements; cela est tout à fait normal. Voilà pourquoi vous avez parfois l'impression de faire face à un enfant opposant ou hyperactif à l'âge de 2, 3 ou 4 ans. Parfois, avec la maturité acquise et la fin d’une phase développementale, les symptômes se résorbent et les hypothèses sont alors écartées.  

 

Il est important de bien différencier les termes « difficulté » et « trouble ». Une difficulté sera temporaire et souvent, reliée à une situation vécue par l'enfant (déménagement, divorce, facteurs de stress familiaux, etc.). Fréquemment, après un certain temps et avec quelques interventions ciblées, les difficultés se résorbent. Les difficultés peuvent aussi être présentes dans une certaine sphère ou dans un seul milieu de vie de l'enfant. De son côté, un trouble est généralisé; il est alors présent dans toutes les sphères de la vie de l'enfant. Un trouble sera diagnostiqué par un professionnel et les critères sont associés au DSM. Les difficultés sont persistantes et ce, malgré les interventions. On note souvent peu de progrès malgré le temps et en dépit des interventions enclenchées. Une consultation et une évaluation plus poussée avec un professionnel seront alors à envisager.  

 

Le langage utilisé lorsque vous abordez les parents ou lorsque vous décrivez les symptômes observés représente un aspect important à considérer. Assurez-vous de toujours faire appel à des faits observables et mesurables, sans tomber dans les diagnostics précoces. Lorsque les comportements sont persistants, c’est-à-dire lorsqu’ils sont présents depuis plus de 6 mois, rencontrez les parents pour les encourager à entreprendre des démarches au besoin. Souvent, trop de symptômes s'entrecroisent. Des compétences supplémentaires sont nécessaires pour y voir clair et bien différencier chaque problématique. Il peut par contre être intéressant de connaitre différents symptômes et comportements associés aux différentes problématiques. Sous la forme d’un tableau, j’ai ciblé des comportements pour quatre problématiques fréquemment rencontrées : l'enfant agité, l'enfant TDAH, le trouble de l’opposition et le trouble de la conduite. Je vous invite à ouvrir le lien et à prendre connaissance de ces derniers.  

 

(Ouvrir tableau Symptômes/comportements observés)

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée 


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top