menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Je veux… mais je ne suis pas capable

Je relis les derniers articles publiés ici et je réalise à quel point mon fils m’inspire constamment. Mes sources d’inspiration pour mes différents articles peuvent aussi venir de revues, de discussions, de l’Internet… Tous les moyens sont bons pour trouver une idée autour de laquelle je construirai un article.

 

La section qui traite les besoins particuliers est beaucoup liée à mon quotidien de maman-éducatrice. On vit tous des défis. Certains défis nous amènent à poser un regard différent sur la « vie de parent ». Pour en savoir un peu plus, faites un survol de la section; vous verrez que plusieurs articles portent sur mon vécu de maman qui a aussi la chance (ou la malchance dépendamment des points de vue) de porter le chapeau d’éducatrice.

 

« Je veux… mais je ne suis pas capable. » C’est probablement la phrase que j’entends le plus souvent depuis de nombreuses années. Mon fils me la répète sans cesse. Pourquoi? Souvent, je lui demande de se concentrer, mais cela est difficile pour lui. Je lui demande de s’assoir, mais cela est difficile pour lui. Je lui demande de porter son attention sur une tâche quelconque, mais encore une fois, cela est trop difficile pour lui… Quand ton enfant te dit dans ses mots d’enfant qu’il est conscient de ses difficultés, qu’il essaie fort (et ça se voit), mais qu’il n’est pas capable de réussir, c’est troublant. C’est d’ailleurs pourquoi j’ai consulté il y a 6-7 ans. Mon fils bougeait sans cesse et me disait qu’il ne pouvait s’arrêter, car il en avait besoin.

 

Vous vous demandez pourquoi je vous parle de tout cela? Vous avez probablement dans votre groupe des enfants qui, comme mon fils, ne peuvent s’arrêter… Malgré tous les efforts qu’ils y mettent, malgré tous les trucs et outils que vous tentez d’implanter, ils ne sont pas capables. Les enfants à besoins particuliers sont spéciaux et je les aime. Ils sont uniques et il faut constamment s’adapter pour eux. Je considère qu’il est super important de prendre conscience de cela. Quand vous faites une demande aux enfants, posez-vous la question suivante : sont-ils capables de faire ce que vous leur demandez? S’ils ne réussissent pas, est-ce une simple question de motivation, de la confrontation, de l’opposition? Il n’est vraiment pas facile de trouver LA bonne réponse, bien qu’elle puisse considérablement influencer votre intervention.

 

Ces enfants ont très souvent une estime de soi fragilisée. Cela fait partie des « conséquences » d’un diagnostic. En effet, les nombreuses interventions négatives en lien avec leurs comportements, les paroles des adultes, les commentaires des autres enfants et la prise de conscience de leurs échecs rendent leur estime de soi vulnérable. Quand, en plus, les enfants sont conscients qu’ils ne peuvent satisfaire les demandes des adultes et ce, de façon régulière, il y a un impact considérable.

 

Avec toutes mes années d’expérience en tant que maman-éducatrice, voici quelques trucs pour vous aider.

 

Le plus important : le renforcement positif. Il ne s’agit pas de renforcer les résultats, mais bien les efforts des enfants. Vous devez être consciente de leurs efforts et les mettre à l’avant-plan aussi souvent que possible.

 

Observer beaucoup. Tel que mentionné précédemment, l’observation est probablement ce qui vous permettra de trouver LA bonne réponse.

 

Prendre le temps de lire sur le développement de l’enfant et faire un parallèle avec ce que vous observez. Chaque enfant se développe à son rythme et il est possible que ce qui est écrit dans les livres ne corresponde pas à 100 % à ce que vous observez. Il peut y avoir un « décalage » entre le développement normal et celui de l’enfant. Un trop grand écart peut cependant vous amener à questionner la situation.

 

Les enfants un peu plus vieux peuvent être ouverts à parler de leurs difficultés. Discuter avec eux à propos de vos observations, les trucs à essayer… Votre but est de les aider et non de leur faire vivre des conséquences. Le mentionner aux enfants.

 

J’aimerais terminer cet article en rappelant que chaque défi nous fait grandir. Je ne serais pas la maman que je suis devenue sans ce petit être à défis. Je ne serais pas la même éducatrice non plus. C’est ce qu’on appelle les beaux cadeaux mal emballés de la vie…

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Maude DubéMaude Dubé

Maude est éducatrice spécialisée, auteure et intervenante en stimulation du langage en CPE et CLSC. Collaboratrice pour le Cybermagazine depuis 2006 elle répond aussi aux questions des internautes dans la section edu-conseils d'educatout.




Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top