menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Le quotidien avec les enfants en difficulté de langage

Vivre au quotidien avec un ou des enfants qui ont des besoins particuliers représente souvent un défi de taille pour les éducatrices.

 

Les enfants en difficulté de langage entrent dans cette catégorie d’enfants à besoins particuliers. En plus d’animer un groupe de 8 à 10 enfants, l’éducatrice doit tenir compte des difficultés particulières de ceux-ci.

 

Les enfants qui ont de la difficulté à s’exprimer vivent souvent une certaine frustration. Ils essaient tant bien que mal à se faire comprendre, à exprimer leurs besoins, à gérer leurs conflits avec les autres enfants, mais leur vocabulaire est restreint donc leurs capacités sont limitées. L’éducatrice fait de son mieux pour essayer de comprendre les enfants mais parfois, elle n’y arrive pas. Dans certains cas, c’est d’autant plus difficile à se faire comprendre des enfants.

 

Les enfants peuvent avoir des difficultés au niveau de leur compréhension ce qui renforce la difficulté à comprendre les consignes de jeu, les règles de vie, les consignes verbales données par l’éducatrice. J’ai rassemblé quelques trucs concrets que vous pourriez appliquer pour aider les enfants à comprendre les règles de vie et à se faire comprendre des autres enfants qui les entourent et de l’éducatrice. Les trucs suivants visent à diminuer les frustrations chez les enfants et à conserver le sentiment de compétence. 

  • Tout d’abord, si un enfant est vu par une orthophoniste, elle pourrait être d’un grand support. Discuter avec le parent de l’enfant (ce qui a été discuté avec l’orthophoniste, ce qu’elle travaille particulièrement, les difficultés ciblées par l’orthophoniste, etc.) Vous pourriez également demander aux parents l’autorisation pour discuter avec l’orthophoniste. Vous pourrez ainsi discuter avec elle de votre quotidien avec l’enfant, des difficultés particulières rencontrées. Elle se fera surement un grand plaisir de partager avec vous des trucs qui pourront vous aider.

  • Vous placer à la hauteur des enfants lorsque vous leur parlez. Ainsi, vous attirez à la fois leur regard et leur attention. Les enfants dont on n’obtient pas l’attention lorsqu’on leur parle comprennent généralement moins bien les consignes et cela est vrai pour tous les enfants. Quand un enfant en difficulté vous parle, vous placer à sa hauteur vous permet de saisir plus facilement ce qu’il vous dit.

  • Parler très lentement et exagérer les mots-clés dans une phrase. Par exemple, au diner, vous pourriez demander : « Veux-tu du LAIT? », en exagérant le mot « lait ». Vous aurez plus de chance de vous faire comprendre.

  • Répéter, répéter et répéter souvent les mêmes mots, les mêmes consignes.

  • Lorsque vous posez une question à un enfant en difficulté, laissez-lui au moins 5 secondes pour répondre. La question fera son petit chemin dans son cerveau pour vous donner une réponse. Si l’enfant n’a pas répondu après 5 secondes, poser à nouveau la question et donner la réponse.

  • Lorsqu’un enfant essaie de vous dire quelque chose, lui poser des questions simples pour faciliter votre compréhension : « Que veux-tu, où as-tu vu cela? » Si vous avez compris un petit bout de la phrase, la reprendre en reformulant ce que vous avez compris.

  • Faire pointer aux enfants ce qu’ils demandent lorsque vous ne comprenez pas. Lorsqu’ils pointent, nommer ce qu’ils veulent : « Ah, tu veux ton JOUET! » Les enfants ne communiquent pas verbalement mais ils peuvent se faire comprendre d’une façon quelconque. Il faut toujours préserver le sentiment de compétence.

  • Pour aider les enfants à communiquer, vous pouvez utiliser les pictogrammes ou les photos des effets personnels de ces derniers. Placer les pictogrammes à leur portée. Les enfants pourront pointer l’image de ce qu’ils demandent. Vous pourrez également pointer l’image pour valider ce que vous avez compris de leur message. Pour les enfants plus jeunes, l’utilisation de photos est souvent plus facile à comprendre pour eux.

  • Une alternative intéressante au problème de communication chez les enfants est l’utilisation du langage des signes pour bébé. Le langage des signes est une méthode de communication simple que l’enfant peut utiliser quand il est limité. Un seul mot est représenté par un simple geste. Avant d’utiliser une telle méthode, il serait peut-être souhaitable d’en discuter avec le parent pour qu’il applique cette méthode à la maison. En discuter avec l’orthophoniste, s’il y a lieu. L’orthophoniste pourra vous dire si oui ou non l’utilisation de ce système pourra être efficace pour l’enfant et ainsi vous guider dans l’application de cette méthode. Je vous invite à consulter ce site Internet pour en connaitre davantage www.signebebe.com.

Les conflits sont parfois nombreux avec les enfants qui ont des difficultés de communication. Les enfants sont limités et lorsque survient un conflit, ils n’ont pas les moyens verbaux pour lui remédier (non, c’est à moi, donne-moi mon jouet, etc.) Ils utilisent donc d’autres moyens pour compenser (frapper, crier, pleurer, se cacher, etc.)

 

En tant qu’éducatrice, il faut intervenir immédiatement pour aider les enfants en question à régler leurs conflits. Leur poser des questions simples : « Qu’est-ce qui est arrivé? Où as-tu mal? Pourquoi pleures-tu? »

 

Demander la version de l’autre enfant impliqué. Ensuite, régler le conflit en verbalisant les solutions avec des mots simples : « C’est Jérémie qui prend le jouet. Dans 5 minutes, ce sera à toi! » Pour aider votre intervention, vous pourriez imager les consignes à suivre.

 

Educatout offre, dans le club, la chenille des consignes acceptables. Les images sont simples. Elle pourra servir à tous les enfants du groupe.

 

Il est évident que travailler avec des enfants en difficulté de langage n’est pas toujours facile. Par contre, malgré cette difficulté, les enfants ont surement de très grandes forces.

 

Utilisez ces forces pour surmonter leurs difficultés. Donnez-leur de l’attention positive pour qu’ils se sentent à la même hauteur que les autres enfants. Félicitez leurs efforts même si vous ne réussissez pas toujours à comprendre parfaitement leur message. Attardez-vous au sens du message et non à la façon dont il est transmis.

 

Les enfants sont probablement conscients de leurs difficultés donc, encouragez-les, ils en ont besoin.

 

Maude Dubé
Éducatrice spécialisée


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top