menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Le dessin du bonhomme et comment l’exploiter

Des gribouillis en passant par les bonshommes têtards à la confection complète d’un bonhomme avec tous ses membres, le développement du graphisme chez les enfants suit des étapes précises. Comme dans toutes les autres sphères de leur développement, les enfants expérimentent, créent et font de nouveaux apprentissages qui les amènent toujours un peu plus loin. Ici, nous aborderons sommairement le développement du dessin du bonhomme, car ce dernier passe lui aussi par des étapes bien précises.

 

Encore une fois, comme tout ce qui touche le développement de l’enfant, rien n’est tranché clairement entre chacun des stades. Les enfants avancent à leur rythme et évolueront selon différents facteurs : le nombre d’expériences, l’accès à du matériel, leurs capacités en motricité fine, la perception qu’ils ont de leur propre corps et leur représentation spatiale. Plus ils se pratiqueront, plus ils seront guidés, plus ils pourront évoluer et peaufiner tranquillement leur dessin.

 

Étape 1 : Le bonhomme têtard

Le bonhomme têtard est représenté par un cercle avec les bras et les jambes directement attachés à la tête. Il peut aussi faire penser à un soleil. Les yeux, le nez et la bouche sont parfois présents, parfois absents.

 

Étape 2 : Le bonhomme intermédiaire

C’est une version du bonhomme têtard, mais plus de détails sont présents. Les jambes s’allongent et les bras sont parfois attachés directement à celles-ci. Le corps n’est pas encore présent. Les détails du visage sont cependant de plus en plus présents.

 

Étape 3 : Le corps apparait

Un second cercle apparait, sous la tête. C’est le corps du bonhomme. Les jambes et les bras y sont attachés. Les mains, les pieds et les doigts commencent à apparaitre. Plus de détails sont également observés sur la tête du bonhomme (le visage, les cheveux, etc.).

 

Étape 4 : Bonhomme version 2.0

Le bonhomme est de plus en plus complet. On voit apparaitre une épaisseur autour des jambes et des bras. Les détails sont de plus en plus présents.

 

Certes, ces étapes sont plus ou moins définies. Les dessins des enfants seront quelque peu désorganisés et disproportionnés. Par exemple, leur bonhomme peut être plus grand que la maison. Les couleurs ne seront pas toujours réalistes et quelques parties pourront encore être absentes. Ces dernières peuvent elles aussi être disproportionnées entre elles; les doigts peuvent être plus gros que la main. Tout cela se peaufinera et s’améliorera avec le temps et la pratique.

 

Évidemment, qui dit pratique dit aussi expérimentation. Comment aider les enfants? Comment varier l’apprentissage du dessin du bonhomme? Voici quelques suggestions simples et amusantes :

 

Dessiner dans un plateau : Déposer dans un plateau en plastique ou une plaque à cuisson de la farine ou encore du sucre. Avec le bout d’un doigt ou un bâton Popsicle, dessiner un bonhomme. Balayer la farine ou le sucre avec votre main ou encore une petite brosse et recommencer au besoin.

 

Les tableaux effaçables à sec : Construire un tableau effaçable à sec avec un grand carton que vous plastifierez. Donner un crayon de couleur différente à chaque enfant. Chacun dessine sa partie.

 

Du découpage : Donner des revues aux enfants. Les inviter à découper différentes parties du corps pour ensuite en faire un bonhomme. Cela peut être fait sous forme de bricolage collectif ou individuel.

 

Dé des parties du corps : Utiliser un dé sur lequel vous collerez, par exemple, chacune des parties du visage. Lancer le dé. Les enfants dessinent alors la partie indiquée sur le dé sur leur bonhomme.

 

Varier les positions/médiums : Qui a dit que le duo crayon-papier doit obligatoirement être utilisé assis sur une chaise, à la table? Varier les positions et laisser les enfants dessiner alors qu’ils sont couchés au sol, sur une feuille collée au mur, sous une table, etc. Varier aussi les médiums. Offrir des crayons, de la gouache, des pinceaux, des bouts de bois, etc. Plus vous offrirez différentes possibilités aux enfants, plus vous maintiendrez leur intérêt pour les activités de dessin.

 

Amusez-vous!

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée 


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top