menu
Educatout
Recherche
Publicité

Activités et jeux éducatifs avec fiches imprimables, formations et ressources pour éducateurs et parents


Publicité


Des jeux sexuels inquiétants

Bonjour,

 

Je suis inquiète pour ma fille de 3 ans car elle m'a dit, avec ses mots d'enfant, qu'un petit garçon de sa classe lui a demandé de «gouter son zizi »! Sur le coup, je ne me suis pas trop inquiétée, mais ensuite, elle me l'a répété plusieurs fois, comme ça, en jouant.

 

Je ne sais pas ce qui s’est passé exactement mais depuis, elle est perturbée (pipi au lit, besoin de plus de câlins et d'attention, ne veut plus aller à l'école).

 

Récemment, j'ai trouvé ma petite de 3 ans en train de « gouter la zezette » de sa soeur de 6 ans! Le choc était total! Je ne les ai pas punies, je leur ai juste expliqué qu'il y a des choses que l'on ne fait pas entre soeurs.

 

Pouvez-vous m'aider et me donner votre avis? Est-ce que je dois consulter avec ma fille, que dois-je faire?

 

Merci d'avance.


 

Bonjour, 

 

Avant de tirer une conclusion hâtive, demandez à votre fille ce que le petit garçon voulait dire par «gouter son zizi». On doit, avant tout, valider ce que l’on entend. Utilisez les termes choisis par votre enfant afin de rester dans son monde de référence. Par la suite, on peut demander comment on fait pour « gouter un zizi »?

 

Vous aurez plus d’information et serez en mesure de constater si ce que vous entendez est bel et bien ce que vous croyez entendre. Cette petite règle où l’on s’emploie à ne pas comprendre trop vite peut nous sauver bien des cauchemars inutiles.

 

Un jour, je demandais à mes neveux ce qu’ils avaient fait durant leur journée passée en milieu de garde. L’un d’eux me répondit : « Ah! C’était tellement drôle! On a fait l’amour toute la journée! » Ma sœur, pas trop sure de ce qu’elle venait d’entendre me regarda l’air de dire : « Oh non, aide-moi! » Alors, je dis : « Ah oui, vous avez fait l’amour toute la journée! Comment avez-vous fait cela? » Ils me dirent : « Ben, faire l’amour. Tu sais comment on fait quand même. » Je leur répondis : « Mmmm… Je ne suis pas sure de bien comprendre, montrez-le-moi! » Alors, ils se serrèrent ensemble pour se faire une accolade, se couchèrent sur le plancher et se mirent à tournoyer l’un sur l’autre. Je leur dis donc : « Ah, c’est ça faire l’amour pour vous! C’est vrai que lorsque l’on fait l’amour on a beaucoup de plaisir! » C’était inutile d’en ajouter davantage et ma sœur était rassurée! Morale de cette histoire : mieux vaut vérifier avant de tirer des conclusions trop hâtives!

 

Pour ce qui est des comportements que vous avez observés entre les deux sœurs, je vous dirais que votre explication que ce sont des choses qui ne se font pas entre sœurs est incomplète. Est-ce dire que si l’une de vos filles avait ce comportement avec une voisine, un oncle, la gardienne ou une autre personne celui-ci serait adéquat??? Non, absolument pas! Ce ne sont pas des comportements qui appartiennent à la fantaisie des jeux de découverte sexuelle chez les enfants. On parle ici d’une petite fille de 3 ans et d’une autre de 6 ans.

 

L’idéal pour le parent qui arrive devant ces jeux est de demander aux enfants à quoi ils jouent? Comment ont-elles eu l’idée de jouer à ce jeu? Leur dire que ces jeux ne sont pas des jeux d’enfants. Ceci demande une lucidité hors du commun pour un parent qui s’attend à tout, sauf à ça!

 

Je vous invite à transmettre à vos filles les connaissances des chapitres 10 (Les différentes sortes d’amour), 11 (Les besoins de mon corps), 12 (L’intimité), 13 (Les secrets), 14 (Les touchers) et 15 (Les baisers) du livre J’explore… Si les comportements persistent, il serait très important de consulter.

 

Aussi, en avez-vous parlé avec le personnel du milieu de garde?

 

Dernière chose, je dois souligner l’importance d’utiliser les mots justes avec les enfants. Utiliser des termes à double sens tels que «zezette» pour désigner la vulve ou «boule» pour désigner un sein, ne fait qu’augmenter l’ambigüité de l’enfant qui cherche à comprendre le corps humain. En utilisant des termes loufoques, on transmet à l’enfant le malaise éprouvé face à la sexualité. Le chapitre 3 de J’explore… y est entièrement consacré.

 

© Sophia Lessard, Sexologue


*Educatout.com n'est aucunement responsable du contenu de cet article. Toutes les informations mentionnées sont la responsabilité de son auteur et educatout.com se dégage de toute responsabilité ou de tout litige découlant de l'affichage dudit article.

Publicité


Auteur

Sophia LessardSophia Lessard

Sophia Lessard est sexologue, maître en programmation Neuro Linguistique (PNL), hypnothérapeute formée à l'Institut Milton H. Erickson. Elle est l'auteure du livre, « J'explore », « Pour l'amour des enfants... La découverte de la sexualité et ses mystères » aussi traduit en anglais et du CD d'hypnose « Des chemins différents... ». De plus elle est une formatrice reconnue et elle offre une multitude de formations diverses.

 

N.B. Sophia est décédée en janvier 2017, mais à sa demande nous continuons à publier ses écrits.



Vidéos associées

Parler des premières relations sexuelles avec nos adolescents Parler des premières relations sexuelles avec nos adolescents
La sexologue Sophia Lessard aborde la notion des premières relations sexuelles et donne des conseils...


Publicité
Secured By Entrust, SSL (Secure Sockets Layer). Verify

Site affilié à
Rogers
Pour les placements publicitaires sur educatout téléchargez notre KIT MÉDIA

Back to Top
X
Infolettre

Abonnez-vous à notre bulletin hebdomadaire

Recevez par courriel les nouveautés ainsi que les nouvelles mises à jour.